Alerte, la guerre en Ukraine continue de faire des ravages...

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Alerte, la guerre en Ukraine continue de faire des ravages...

L’intensification des combats, à l’initiative de la junte de Kiev soutenue par l’Union Européenne et les Etats unis, fait craindre une reprise majeure de la guerre dans le Donbas au groupe de contact pour l’Ukraine de l’OSCE.

Ce groupe de contact est composé d’observateurs de l’OSCE et de la Russie ainsi que de représentants de Kiev et du Donbass. Le représentant de la République Populaire de Donetsk, Denis Pushilin a réitéré jeudi 4 aout les avertissements sur le danger d’une reprise imminente des hostilités dans le Donbass, et ce en raison des violations continue des accords de cessez le feu de Minsk II de février 2015.

Rappelons que la France est une partie garante de ces accords. Elle n’exerce cependant aucune pression sur Kiev pour que la junte respecte ces engagements. Bien au contraire au regard des décisions et de l’escalade guerrière décidé par l’OTAN et du soutien financier massif accordé par l’Union Européenne.

Rien que le 3 aout la République Populaire de Donetsk a subi 872 tirs de bombardement, la junte de Kiev tirant en violation des accords de Minsk II, frappant notamment les quartiers de Gorolovka, Yasinovataya, Spartak, Vesloye, Mineralnoye, Alexdanvoka et Staromikkailovka ou encre de Dokuchayevsk, Novaya Tavriya, Kominternovo et Sakkanka..

A Donestk un obus de la junte de Kiev explose toute les deux minutes, dans le silence des médias occidentaux. Plus de 8 vagues de bombardement ont également frappé la LPR le 2 aout.

Le Donbass appelle l’ONU a faire respecter le cessez le feu.

Dans une pétition signez par plus de 500 000 habitants du Donbass en moins d’un mois, le peuple du Donbass appelle l’ONU à obliger l’Ukraine à respecter les accords de Minsk. Outre les bombardements quotidien, la junte de Kiev poursuit le blocus économique et militaire des Républiques Populaires du Donbass. Elle utilise des armes prohibés y compris pour bombarder des zones civiles.

En outre la répression des forces démocratiques se poursuit avec férocité visant en particulier les communistes alors que le parti communiste ukrainien est désormais interdit. Les milices nazies sont encouragées à agir librement.

Les bombardements de la junte de Kiev contre le Donbass, de l’aveu même du président pro UE ukrénien auraient endommagés ou détruits plus de 8 millions de logements, privant 11,5 millions de personnes de foyer. Rien que le 10 juillet 2016, plus de 500 bâtiments ont été détruits ou endommagés dans le quartier de Novoazovsky de l’aglomération de Donetsk.

Publié dans Paix

Commenter cet article