Pierre Laurent : "Solidarité avec les députés du HDP Turc"

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Pierre Laurent : "Solidarité avec les députés du HDP Turc"

Pierre Laurent, sénateur de Paris : « Avec fierté et gravité, je m’engage à parrainer le député Selahattin DEMIRTAS, et affirme mon soutien à tous les députés du HDP qui risquent à tous moments la prison » (Paris, le 21 septembre 2016)

"Depuis plusieurs années, la Turquie est engagée dans un effrayant et tragique engrenage de vio- lence. Le président Recep Tayyip Erdogan installe une véritable dictature dans son pays. Cette politique polarise à outrance la société et suscite de nombreuses oppositions qui se sont exprimées lors des événements de Gezi ou des élections de juin 2015.

A l’occasion de ce scrutin, l’AKP, parti islamo-conservateur, a perdu la majorité, l’empêchant de réformer la constitution dans un sens présidentialiste et sans contre-pouvoir. Pris dans sa mégalomanie, R.T Erdogan se présente comme l’homme providentiel et entend s’identifier à la nation.

Ce tyran n’a pas hésité à faire référence au nazisme pour clarifier ses ambitions institutionnelles. Pour broyer les obstacles, R.T. Erdogan a déclenché une vague de terreur analogue à celles des dictatures militaires. Il jette en prison des journalistes, des intellectuels, des syndicalistes, des élus alors que résonne à nouveau les cris des suppliciés sous la torture. Les médias, les réseaux sociaux sont sous tutelle tandis que les assassinats et les attentats se multiplient.

R.T. Erdogan a surtout décidé de faire payer aux kurdes et aux forces démocratiques unies au sein du HDP sa défaite. Il a brisé le processus de paix et a déclenché une guerre meurtrière et destructrice dans tout le Kurdistan. Il a même poussé l’infamie en finançant et en armant la main criminelle des forces djihadistes contre les combattants de la liberté du PKK et du PYD. Avec le soutien des fascistes du MHP et du CHP, le parlement turc a levé l’immunité des députés du HDP.

Après la tentative de coup d’État militaire, heureusement avortée, R.T. Erdogan accentue les purges. On assiste à une fragmentation sanglante de l’Etat, à un transfert de toutes les légitimités vers ce tyran qui détient désormais tous les pouvoirs. La proclamation de l’état d’urgence vise à éliminer l’opposition alors que toute expression du dissensus politique est désormais bannie. Les ci- toyens exprimant la moindre velléité de discordance sont qualifiés de « traîtres » ou de « terroristes ».

Un homme, au côté du groupe parlementaire HDP, a fait le choix de rester debout avec un courage et une dignité qui force l’admiration. Il s’agit du co-président du HDP, Selahattin Demirtas. Avocat de profession, il a porté lors des présidentielles et des législatives la voix des exclus, de toutes les minorités dans une société de plus en plus inégalitaire. Il incarne le vrai visage pluriel, multiculturel de son pays.

Selahattin Demirtas est l’homme de la main tendue. Il a proclamé sa volonté de reconnaître le génocide arménien. Il considère qu’il ne peut y avoir de solution militaire à la question kurde et que des négociations en vue de frayer le chemin d’une paix durable est la seule solution. Selahattin Demirtas estime enfin que la démocratisation de la Turquie constitue le seul moyen pour retrouver la stabilité et la paix à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Il porte et expérimente, là où cela est possible, un programme démocratique, social, écologiste et féministe.

Selahattin Demirtas est devenu l’obsession de R.T. Erdogan, de toutes les forces ultranationalistes et mafieuses. Il a déjà été victime d’une tentative d’assassinat. Il fait régulièrement l’objet d’appel au meurtre par les plus hautes autorités de l’Etat. Il est l’objet de près d’une centaine de procédures judiciaires. Avec la levée de son immunité, plus rien n’empêche son arrestation. Le pire peut advenir.

J’ai décidé de répondre favorablement à la demande de formulée par le HDP, celle de parrainer les députés qui risquent d’être arrêtés à tout moment par la levée de leur immunité parlementaire. C’est avec beaucoup de fierté et de gravité que j’assumerai le parrainage de Selahattin Demirtas.

Je m’engage à faire connaître aux autorités de notre pays mais aussi au sein de la représentation nationale la situation du député Demirtas et de tous les parlementaires HDP menacés, pour empêcher leur arrestation et assurer leur protection avec l’opinion publique française.

La France et l’Union européenne doivent faire clairement entendre à la Turquie, membre du Conseil de l’Europe, qu’elle ne pourra impunément violer les droits humains.

Pierre Laurent Sénateur de Paris

Publié dans Moyen Orient

Commenter cet article