L'INSEE annonce une croissance en berne !

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

L'INSEE annonce une croissance en berne !
L'INSEE annonce une croissance en berne !

Le Monde du 8 octobre 2016 publie les chiffres de l'INSEE de la croissance en 2016 et la qualifie encore une fois de décevante". Le taux de croissance "serait finalement de 1,3%.  Un chiffre qui risque d'être encore corrigé à la baisse.

Selon l'INSEE ce mauvais résultat serait du à la baisse "inattendue" de la consommation des menages". Pourtant cette baisse de la consommation n'a rien "d'inattendue" compte tenu de l'austérité salariale mise en oeuvre par le gouvernement et par le patronat depuis plusieurs années.

Il suffit de regarder les enquêtes sociales, le niveau d'endettement des Français s'aggrave et certains indicateurs font part d'une paupérisation grandisante qui frappe en tout premier lieu les couches populaires, les familles, au point qu'un francais sur 2 pense basculer dans la pauvreté affirmait le dernier rapport du Secours Populaire en septembre.

Nous avons une nouvelle fois la démonstration que cette politique d'austérité pèse sur la demande, d'où une baisse d'activité avec des répercussions très négatives sur l'emploi comme le démontrent aussi les derniers chiffres connus du chômage dans notre pays.

La question numero une des francais avec celle de l'emploi est bien celle du pouvoir d'achat aussi bien chez les salariés actifs que chez les retraités qui, il y a quelques jours, ont encore manifesté dans l'unité pour réclamer une hausse des pensions que le gouvernement voudrait encore geler en 2017!

Cela est tout à fait contradictoire avec l'autre annonce de l'INSEE : la possibilité de la création de 100 000 emplois résultant de la baisse du cout du travail. Un élément difficile à croire car au lieu de s'attaquer à la racine du mal, cette baisse du coût du travail réduit encore la part des richesses produites consacrée à la consommation, à la protection sociale alors qu'elle bénéficie aux actionnaires qui sont heureux d'avoir une telle manne pour leur consommation personnelle.

Comme l'explique fort bien Philippe Askenasy dans "Les décennies aveugles, 40 ans de politique de l'emploi", cette politique axée sur la baisse du coût du travail ne marche pas!

Mises en oeuvre par la droite et le PS depuis plus de 20 ans, elle aurait permis en 20 ans la creation de 300 000 emplois non qualifies ! ce qui est nettement inférieure à ce que furent les créations d'emplois dues aux 35h, de l'ordre de 400 000 emplois.

Tout le budget 2016 a été construit sur cette hypothèse fausse d'une croissance de 1,5%. Au final l'endettement du pays va s'aggraver et pour le maintenir dans les clous de bruxelles, le gouvernement va nous annoncer une réduction des dépenses notamment celles consacrées à l'emploi, au services publics et aux plus démunis. Autant de mesures d'austérité qui vont encore accélérer la spirale de la récession, de la pauvreté et du chômage.

Il est urgent de rompre avec ce cycle infernal en relançant activement le pouvoir d'achat, l'emploi et les services publics. En deux mots il est urgent de rompre avec la politique d'austérité. Telle est la question qui doit être au coeur de la campagne des présidentielle et législativces de 2017!

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article