Au coeur de la campagne Présidentielle et Législative, les frères Bocquet font un tabac !

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Au coeur de la campagne Présidentielle et Législative, les frères Bocquet font un tabac !

Deux frères, deux parlementaires communistes, l’un député et l’autre sénateur, ont pris la plume pour enquêter sur l’évasion et l’optimisation fiscales, qui participe à la destruction des démocraties et à l’accaparement inégalitaire des richesses.

Le livre d’Alain et Éric Bocquet, "Sans domicile fisc", aux Éditions Cherche-Midi. « Nous voulons que cette question soit au cœur de la campagne présidentielle de 2017, et même au cœur du débat mondial, avec la tenue d’une conférence internationale, d’une COP dédiée à la fiscalité afin de lutter contre ce fléau planétaire », explique Éric Bocquet.

Les deux frères, après de nombreuses missions d’enquête et rapports parlementaires menés d’un hémicycle à l’autre, ont fini par « passer du temps ensemble comme jamais ». Un nouveau projet a renforcé leur fraternité : leur lutte contre l’asservissement des peuples devait passer par la rédaction d’un « ouvrage pédagogique, qui présente l’ampleur du problème et propose des solutions ».

Ils ont réussi, à en croire Jean Ziegler, qui, dans la préface de l’ouvrage, affirme que « ce livre est une arme efficace dans la lutte contre l’ordre cannibale du monde ».

Sur quelque 300 pages, le lecteur parcourt « les horizons d’un système mondialisé, bâti pour servir l’argent roi » jusqu’à broyer l’humain, tout en gardant une distance stupéfiante avec ses victimes.

Les racines du mal apparaissent de paradis fiscaux en boîtes offshore, à travers une ingénieuse kyrielle de sociétés écrans et de contorsions extrêmes avec le droit. « L’impôt, c’est la loi, que je sache », assénait hier Éric Bocquet, lors d’une présentation de l’ouvrage à la presse. Sauf que les multinationales qui bâtissent l’oligarchie financière ne veulent pas seulement violer le droit et la loi, elles veulent aussi les changer pour faire disparaître l’impôt et les États.

C’est le chemin inverse que proposent les frères Bocquet : reprendre le pouvoir avec les peuples, pour bâtir un monde de partage, de justice, d’égalité, en France et partout ailleurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article