Conférence nationale du PCF : Que faire ? Appliquer les statuts !

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Conférence nationale du PCF : Que faire ? Appliquer les statuts !
Le débat des communistes bat son plein avec en vue la Conférence nationale de samedi. Des tribunes ont été publiées dans l'Humanité, d'autres transmises aux communistes via les réseaux sociaux et d'autres encore directement pas facebook. Notre blog aujourd'hui vous fait part de celle du camarade David Noël que vous trouverez ci-dessous.
 
"La direction nationale a convoqué la conférence nationale le 5 novembre autour de 3 options pour la présidentielle :
  • « Prendre de nouvelles initiatives de rassemblement sans faire de choix de candidat au 5 novembre.
  • Un appel à voter Jean-Luc Mélenchon, en affirmant l'autonomie du PCF, sa démarche de rassemblement.
  • Engager une candidature issue du PCF, porteuse de ses idées et de sa démarche de rassemblement. »
S’agissant de la première option, pourquoi convoquer une conférence nationale si c’est pour ne rien décider, alors que tous les partis avancent leurs pions ?
 
La seconde option mettrait le Parti à la remorque d’un rassemblement obscure et autocratique et sa formulation prête à sourire. Il n’y a pas d’autonomie possible du PCF dans le cadre de « La France insoumise ». Même les communistes favorables à Jean-Luc Mélenchon regrettent son manque d’écoute et de cadre de rassemblement. Celui-ci a créé un mouvement autonome des partis, qui s’est doté d’un programme complet, différent du PCF. En clair, il n’y a aucun ralliement possible à Jean-Luc Mélenchon, qui annonce par ailleurs 577 candidats « insoumis » aux législatives.
 
Reste la seule solution naturelle et saine : présenter un candidat communiste.
 
Gautier Weinmann confirme sa proposition de candidature pour l’Élysée, suite à l’appel à candidature lancé.
 
Ce candidat de 33 ans, qui s’est déclaré le 19 avril, soit un an avant l’élection, a été vu plus de 100 000 fois sur Facebook, mais a été boycotté par les grands médias, lesquels sont possédés par une poignée de grands capitalistes…
 
Seul l’Humanité a proposé une tribune a ce candidat, non encore publiée (d’où l’importance d’avoir des journaux indépendants des grandes puissances financières).
 
Le “militant rouge” a développé 5 axes stratégiques pour sa campagne :
 
1) Un état d’urgence économique et social
2) Une nouvelle Constitution précise
3) Un plan de redressement écologique et social
4) La mise au pas de la grande finance
5) La démondialisation, la souveraineté et la paix.
 
Cette proposition de candidature sera soumise au vote des adhérents, en vertu du chapitre V des statuts du PCF."

Publié dans PCF

Commenter cet article