Primaire de la droite : Sarkozy est viré ! Fillon et Juppé se disputeront la candidature de la droite en 2017

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Primaire de la droite : Sarkozy est viré ! Fillon et Juppé se disputeront la candidature de la droite en 2017

Malgré une pression médiatique intense, voire honteuse, les sondages ont encore une fois tout faux ! Alors que depuis trois mois, ils nous présentaient le scénario Juppé-Sarkozy inéluctable, les électeurs de droite (3.7 millions sur 50 millions de français inscrits) en ont décidé autrement : ils ont joué Fillon qui termine en tête avec 44% et Juppé en second avec 28%.

Sarkozy passe par la fenêtre. Il termine en troisième position avec 20% ! Les électeurs de droite n'ont pas oublié le quinquennat calamiteux de Sarkozy ni les multiples gamelles qu'il a aux fesses au point d'affaiblir sa crédibilité et sa légitimité auprès des siens.

Alors que pendant 5 années Fillon a été le 1er ministre de Sarkozy, contradictoirement c'est lui qui termine en tête avec un programme super violent qui est a mille lieux des problèmes et des attentes des français.

Au fond la mobilisation de la droite ne s'est peut être pas faite par rapport aux programmes des uns et des autres dont on sait qu'ils sont jumeaux, mais plus pour empêcher Sarkozy d'être à nouveau candidat, comme 78% des français le souhaitaient !

La 1ère leçon à tirer, avoir été président n'est pas forcément un ticket gagnant surtout quand on connait le bilan catastrophique laissé par le duo Sarkozy-Fillon. Une donnée que devrait méditer François Hollande qui n'est pas mieux placé que Sarkozy après ses cinq années passées à l'Elysée de 2012 à 2017 !

La seconde leçon à tirer est que le scénario que l'on veut nous imposer pour le second tour de la présidentielle à savoir un duel droite-extrême droite n'est pas inéluctable, il peut même être largement battu avec l'émergence d'un candidat de gauche qui rassemble l'ensemble de la gauche anti-austérité, écologique et progressiste.

Il est urgent que ces forces politiques et sociales se mettent autour d'une table pour discuter d'un pacte d'engagements communs, d'une candidature commune à la présidentielle, de candidats communs aux législatives, c'est tout le sens d'une candidature communiste proposée pour mettre en oeuvre ce rassemblement.

Publié dans Droite

Commenter cet article

88pasfillonesque2 04/04/2017 15:52

Le maintien de la candidature Fillon,envers et contre tout,est une atteinte à l'ordre public,un trouble à l'ordre public.Ce scandale qui porte atteinte aux institutions de la France (reposant sur la loi)et à l'Etat de droit (la République ne saurait être dirigée par un délinquant)déshonore la France en la faisant passer pour une république bananière ce qu'elle n'est pas.Le député Fillon est soupçonné d'avoir détourné de l'argent public durant une longue période et sur une échelle qui n'est pas négligeable (plus d’1 million d’euros).Le député Fillon est soupçonné d'entretenir de façon calculée,préméditée et systématique des relations intéressées avec des groupes d'intérêts (« conflits d'intérêts »).Le député Fillon est soupçonné d’avoir érigé le népotisme en système.Dès lors manifester sa désapprobation devient une nécessité,un devoir,une obligation politique et morale.Il y va de l’honneur de la République française et de sa réputation à l’étranger.En aucun cas la République française ne doit devenir un régime politique corrompu,méprisé et comparable à celui des régimes autoritaires.M.Fillon incarne cette décomposition de la démocratie française :il doit quitter la scène publique dans l’intérêt de la France.C’est aux citoyens d’en décider car les citoyens ne sont pas les sujets du « roi » Fillon.