Victoire des travailleurs sans-papiers de COVEA à Paris !

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Victoire des travailleurs sans-papiers de COVEA à Paris !

Conclusion de la Médiation COVEA - CAPRON - CGT

Déclaration Commune du 3 Novembre 2016

La SCCV Breteuil-Ségur a mandaté COVEA IMMOBILIER pour procéder à la restructuration d’un ensemble immobilier situé au 46-50 avenue de Breteuil à Paris 7ème (anciennement immeuble Michelin). 

Ce projet comprend la rénovation des surfaces de bureaux, la création de 82 logements, dont 23 logements sociaux, ainsi qu’un espace de la petite enfance. Ce projet comportait des opérations de curage qui ont été confiées à la société CAPRON, laquelle a sous-traité ces travaux à la société MT BAT IMMEUBLES. 

La société MT BAT IMMEUBLES a employé 25 salariés dépourvus de titre de séjour, entraînant notamment l'arrêt des opérations de rénovation.

Une médiation regroupant les sociétés COVEA IMMOBILIER, maitre d'ouvrage, CAPRON, donneur d'ordre, et la CGT a permis d’aboutir, en lien avec les autorités (PREFECTURE DE POLICE et DIRECCTE), à un règlement positif de cette situation pour l’avenir de ces salariés.

La société CAPRON s'est engagée à recruter ces 25 personnes. 

Les démarches en vue de la régularisation administrative de ces 25 personnes sont en cours auprès des autorités compétentes.

Pour COVEA IMMOBILIER : 

Nous avons pris en considération la dimension humaine de cette situation et avons pu par nos actions, en concertation avec les divers intervenants, proposer les solutions qui s'imposaient pour traiter dignement ces personnes qui reprendront donc leur poste de travail le 7 novembre".

Pour la CGT :

« Un travail en concertation avec les divers intervenants a permis d’obtenir ce résultat positif ce dont nous ne pouvons que nous féliciter. Concernant MT BAT IMMEUBLES dont la responsabilité pleine et entière est avérée, les poursuites judiciaires seront donc engagées. »

Pour CAPRON :

«Nous n’envisagions pas de ne pas aider les salariés de la société MT BAT IMMEUBLES , dont nous condamnons totalement et fermement les agissements. Nous avons donc œuvré, en lien étroit avec COVEA IMMOBILIER et la CGT, à la mise en place d’une solution permettant le déblocage de cette situation en embauchant les salariés concernés » 

Le lundi 7 novembre, ces 25 personnes retrouveront leur poste de travail sur le chantier de Breteuil directement salariés par la société CAPRON, dans le respect du code du travail et des conditions de sécurité. 

Paris, le 3 novembre 2016

Publié dans Luttes sociales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article