Après l'attentat de Berlin, André Chassaigne juge ignoble l'intrumentalisation faite par le FN et la Droite

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Après l'attentat de Berlin, André Chassaigne juge ignoble l'intrumentalisation faite par le FN et la Droite

Le chef de file des députés Front de gauche André Chassaigne a jugé mardi "ignoble" et "honteuse" "l'instrumentalisation faite par certains" politiques de la question de l'accueil des réfugiés en Allemagne, au lendemain de l'attentat de Berlin.

"S'il se confirme que le terroriste est un demandeur d'asile, un sur un million de réfugiés accueillis en Allemagne, je trouve cette instrumentalisation ignoble et honteuse", a dénoncé ce député communiste du Puy-de-Dôme lors d'une conférence de presse à l'Assemblée.

Dans son collimateur, les responsables d'extrême droite et d'une partie de la droite française qui ont ciblé de nouveau la politique d'accueil des réfugiés.

La présidente du FN Marine Le Pen a ainsi demandé "l'arrêt immédiat de la répartition des migrants dans nos communes", Marion Maréchal-Le Pen a tweeté: "#Berlin : le terroriste islamiste est un migrant. #Merkel responsable. En France et en Europe, stoppons ces dirigeants inconscients!".

Chez L.R, le député Guillaume Larrivé a jugé que "le +wilkommen+ de Mme Merkel a été une erreur historique. Sa politique migratoire absurde, hors de tout contrôle, est une tragédie".

"Angela Merkel et les Allemands ont fait preuve de beaucoup de courage et d'une grande humanité en accueillant autant de réfugiés", a défendu M. Chassaigne.

"Nous sommes bien placés en France pour savoir que les terroristes sont souvent des gens issus de notre sol", a-t-il aussi fait remarquer.

"On se sent tous Allemands aujourd'hui", a insisté M. Chassaigne, au lendemain de l'attaque au camion sur un marché de Noël à Berlin ayant fait 12 morts et 48 blessés.

Le suspect est un demandeur d'asile pakistanais qui nie les faits, selon le ministre allemand de l'Intérieur.

Publié dans Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article