Renoncement de Hollande, obligation à la gauche anti-austérité et écologique de se rassembler pour être au 2ème tour

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Après Sarkozy et Hollande il ne reste plus que la candidate de l'extrême droite

Après Sarkozy et Hollande il ne reste plus que la candidate de l'extrême droite

En annonçant ne pas se représenter, François Hollande ne fait qu'acter le rejet que sa politique de régressions sociales et démocratiques a provoqué dans l'électorat populaire et particulièrement de gauche. Il y aura toujours des fidèles pour vanter ses résultats catastrophiques et pour assumer son bilan qui est aussi celui de Valls et de Macron...

Les faits sont là, son quinquennat est celui de la trahison de l'électorat de gauche, de la régression sociale due à la poursuite de la logique du quinquennat précédent. D'ailleurs les français ne s'y trompent pas puisqu'à 78% ils ne voulaient pas plus Hollande que Sarkozy ! Jamais un président n'aura atteint un tel niveau d'impopularité entraînant dans son sillage des reculs électoraux pour toutes les forces de gauche.

Il est normal que cette décision provoque de l'agitation au sein du Parti Socialiste : vont t-il faire le choix de soutenir Valls à la primaire du PS face à Montebourg, alors que le 1er ministre à déployé un zèle hors du commun pour mener la politique de Hollande jusqu'à insulter les travailleurs et les syndicats ? Quelle sera l'attitude de Taubira dans cette situation nouvelle ? Interrogation identique pour Martine Aubry qui a l'avantage de n'avoir participé à aucun gouvernement socialiste sous Hollande et qui peut jouer le vote utile face à une droite revancharde et à une extrême droite dangereuse par son double langage, son populisme et son nationalisme ? Enfin l'aile droite du PS qui a soutenu Hollande pendant 5 ans va t-elle soutenir Macron et accélérer l'éclatement du PS.

Si la situation politique s'est légèrement éclaircie, il faut donc se préparer à de nouveaux rebondissements d'autant qu'une défaite du PS nécessite de reclasser le personnel politique qui a accompagné la politique de François Hollande et ses choix dévastateurs pour notre peuple.

Ceci dit, tout le monde mesure que l'ensemble de l'électorat populaire celui de la droite abandonné par le programme hyper-réactionnaire de Fillon et celui du Parti Socialiste qui refuse de soutenir ceux qui l'ont trahi pendant 5 ans, se trouve à l'heure qu'il est, sans candidat déclaré répondant à ses attentes.

Ce sont plusieurs millions d'électeurs, beaucoup sont ouvriers, employés et retraités, du privé comme du secteur public. Qui va être en capacité d'avoir une offre politique nouvelle dont le programme répond aux besoins et attentes de cet électorat populaire? Qui va être capable d'écouter et de construire une alternative qui mobilise cet électorat qui se sent abandonné actuellement ?

Les communistes auraient pu être cette force politique, mais le choix fait ces derniers jours les contraint à renoncer à porter de façon visible une telle perspective. Certes leur résolution adoptée à 94% leur permet de continuer à travailler pour une candidature unique de toute la gauche anti-austérité.

C'est certainement le travail qu'ils doivent engager dans les jours à venir. Un obstacle sérieux se dresse sur cette route de l'unité, la candidature de Mélenchon avec des inconnues lourdes : va t-il ignorer le reste de la gauche anti-austérité pour faire cavalier seul et laisser la droite et l'extrême droite être seules au second tour de la présidentielle ? Ou va t-il engager le dialogue avec les autres forces de la gauche anti-austérité et écologique pour parvenir à une candidature unique qui l'amènera à ce qu'il se retire lui-même ou qu'il l'incarne. Mais on voit mal le PS et ce qu'il risque d'en rester, se suicider

De par leur position, les communistes se sont privés du droite de décider et ont transféré leur pourvoir à Mélenchon, ils n'ont pratiquement plus droit au chapitre. Dommage. Il leur reste la possibilité d'être convainquant avec toutes ces forces pour aller dans le bon sens et éviter à notre peuple une nouvelle catastrophe avec la venue d'une droite extrémisée.

Mélenchon est-il prêt à faire ce geste politique ? Réponse dans les jours à venir.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article