La CGT Auvergne-Rhône Alpes alerte sur sur la situation des EHPAD

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

La CGT Auvergne-Rhône Alpes alerte sur sur la situation des EHPAD

L’actualité dramatique avec un nombre de décès anormal dans l’EHPAD Berthelot Korian est une nouvelle alerte sérieuse pour les pouvoirs publics.

Si dans cet établissement, il est manifeste que les mesures élémentaires n’ont pas êtes prises au bon moment : Campagne de vaccination tardive et taux insuffisant de personnels vaccinés ; la CGT SANTE Action Sociale rappelle qu’elle a, à plusieurs reprises, alerté les pouvoirs publics, l’Agence Régionale de Santé sur la situation explosive en particulier dans les EHPAD privées comme publiques mais aussi dans le secteur de l’aide à domicile.

Le manque d’effectifs, le manque de personnels soignants qualifiés, les conditions de travail déplorables, le tout chapeauté par un management particulièrement agressif perdure. Cette situation produit, dès la moindre épidémie de grippe, de gastro ou de coup de chaleur, une mortalité anormale. Ce n’est pas admissible aujourd’hui, le système de Santé du 21 siècle ne doit pas le permettre. La CGT soutient les familles qui s’insurgent et portent plainte.

Les équipes de directions, quand elles existent, font des économies sur tout : le matériel, les produits mais aussi le personnel et font appel de plus en plus fréquemment à du personnel non qualifié et précaires. Tout ceci constitue des facteurs aggravants et détériore la qualité des soins.

Les soignant(e)s qualifié(e)s qui se raréfient dans les équipes sont épuisé(e)s. Malgré leur engagement professionnel, ils(elles) ne peuvent palier à cette situation et de plus participer à former les collègues.

Les personnels n’en peuvent plus de ne pas pouvoir faire leur travail correctement et de participer à une maltraitance institutionnelle envers les patients. Ils se sont mobilisés le 8 novembre.

Maintenant cela suffit. Les pouvoirs publics doivent prendre des mesures sans attendre une nouvelle crise sanitaire.

L’agrément sécurité sociale doit être retiré aux groupes privés lucratifs détournant à leur profit la définition de la Sylver Economie (l’or gris). Ces financiers privilégient toujours le bénéfice des actionnaires à celui aux patients. C’est le cas du groupe Korian qui affiche lui une santé excellente avec un chiffre d’affaire de 3 Milliards d’Euros fait sur le dos des patients, de leurs familles et des personnels.

Les EHPAD privés à but non lucratif doivent satisfaire à des critères revus en matière médicale, de taux d’encadrement, de qualification des équipes et de politique sociale pour être accrédités et recevoir un financement des pouvoirs publics à la hauteur des besoins.

Les services d’aide à domicile doivent être rattachés à un EHPAD, ou centres de santé publics et avoir les mêmes obligations les mêmes moyens, les mêmes personnels qualifiés dans le domaine du sanitaire ou du médicosocial.

Il faut aujourd’hui doubler les effectifs pour amener à un taux d’encadrement acceptable comme en Allemagne. Afin de soigner correctement et d’accompagner dignement nos personnes âgées.

Il faut aujourd’hui donner l’autorité de soin au médecin coordinateur dans les EHPAD et augmenter le numerus clausus pour rétablir un nombre de médecins suffisant.

Pour le personnel un plan massif de formation, l’amélioration des conditions de travail une bien meilleure couverture santé et de prévoyance et une reconnaissance salariale juste.

Dans les suites des mobilisations dans la Santé , l’action sociale, la CGT appelle les personnels, les associations de malades, les patients, les familles à amplifier la lutte et à exiger les mesures qui s’imposent.

Le 26 Janvier dès 13h devant la Conférence Régionale Santé Autonomie (ESPASCAF 63 Bv Vivier Merle Lyon), le 7 mars en participant à la journée nationale d’action de grève et de manifestation déclinée dans chaque département. D’autres initiatives, par départements et dans les établissements seront prévues dans les jours à venir.

Assez de « bla bla » la Santé n’est pas une charge, ce n’est pas un objet de profits, la Santé n’est pas une marchandise…

La Santé comme la prise en charge de la perte d’autonomie est un droit fondamental pour chacun.

Les Coordinations Régionales CGT Auvergne et Rhône Alpes réunies

Mercredi 11 janvier à St Etienne


 

Publié dans Politique nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article