Le travail précaire tue ! Il y a deux fois plus de morts dans l'intérim

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Le travail précaire tue ! Il y a deux fois plus de morts dans l'intérim

Plus de 500 travailleurs meurent chaque année au travail. Accidents du travail graves, accidents mortels, ces drames du travail se multiplient et ils frappent d’autant plus que le statut des travailleurs est précaire. C’est dans l’intérim que l’on compte le plus d’accidents graves et mortels.

Ainsi, en 2015, selon les chiffres de la CNAM:

  • 545 décès par accidents du travail

 

  • 566 050 accidents du travail avec plus de 4 jours d’arrêts soit, 3% des salariés victimes d’un accidents du travail avec arrêts de plus de 4 jours
  • 36 046 se sont vu reconnaître une invalidité permanente à cause d’un . Soit 1 salarié sur 500. Dont 10 852 avec un taux d’invalidité supérieure à 10%
  • Les secteurs du bâtiment, de l’industrie et de l’ représentent 35% des décès par accidents du travail. Dans l’intérim c’est 62 travailleurs qui ont été tués sur leurs lieux de travail en 2015.. 1 mort au travail pour 1000 emplois dans l’interim !

La Randstad Groupement France au sujet des Accidents du Travail Graves et Mortels en Intérim a répondu aux questions d'Initiative communiste


 Initiative communiste : Quel est la position du  syndicat CGT du Groupe Randstad France face à aux doublement des morts par accident du travail chez les travailleurs Précaires.

CGT Randstad : C’est de l’irresponsabilité du Patronat Français : ou Travailler tue plus que partout ailleurs en Europe et surtout on assiste au doublement des morts par Accident du travail tous les 5 ans !! Mais le pire est bien encore, encore et toujours sur la Planète INTERIM ou les décès par accidents du travail sont deux fois plus Nombreux que dans les Entreprises ou les salariés sont en CDI !!

Initiative communiste : Que proposez-vous pour faire face à cette forte mortalité,  et où se situent les responsabilités ?

CGT Randstad : Tout d’abord, notre mot d’ordre est : halte à l'hécatombe des Travailleurs Précaires !

Nous Proposons dans notre cahier revendicatif spécial  "AT en Intérim" toute une série de mesures urgentes à mettre en place afin que cesse l'hécatombe ! (Législation, Médecine du Travail, Changement radical des répartitions des taux d’AT : ETT, EU, Prérogatives des CHSCT des ETT, interdiction de Délégation de Salariés Intérimaires dans les secteurs Accidentogènes et travaux sous rayonnements ionisants…)

En un mot comme en cents : il faut frapper là où ça leur fait mal, très mal, c'est à dire le portefeuille! Renchérir l’Heure de Délégation en Intérim par des mesures justes en matière de Santé et de Sécurité au Travail (SST)est une mesure phare dans ce domaine car avec les lois Fillon et le CICE les Entreprises du Travail Temporaire (ETT) peuvent se permettre de déléguer des salariés Intérimaires à prix coutant d’où l’explosion de ce secteur à plus de 6 % l'an !

Un constat mortifère en  France et en Intérim : 52 % des Morts par Accidents du Travail sont dus à la Branche BTP et TP ! On nous cite en permanence l’Allemagne comme un exemple de réussite économique et surtout comme étant l’Alpha & l’Omega européiste et le modèle à suivre absolument, alors à la CGT Randstad nous disons : banko, appliquons la même législation concernant l’INTERIM ! Le législateur allemand s’étant rapidement rendu compte que ce secteur était beaucoup trop accidentogène a de façon très intelligente et humaine interdit la délégation de salariés intérimaires dans le BTP !

En Allemagne, seuls des salariés en CDI et donc avec des formations professionnelles en matière de Sécurité au Travail extrêmement efficaces  ont droit d’exercer dans cette Branche, alors qu’attendons-nous pour sauver des vies de salariés Intérimaires et…vite !!!

LA CGT Randstad France exige que Le BTP soit un secteur interdit à la délégation de salariés Intérimaires !

Initiative communiste : Nous assistons depuis des décennies à l’utilisation importante de travailleurs précaires, CDD, Travailleurs Intérimaires dans les entreprises et plus  particulièrement dans le BTP.  La loi est claire en la matière à savoir :

« La conclusion d’un contrat de travail temporaire n’est possible que pour l’exécution d’une tâche précise et temporaire, dénommée mission, et seulement dans les cas énumérés par la loi. Quel que soit le motif pour lequel il est conclu, un tel contrat ne peut avoir ni pour objet ni pour effet de pourvoir durablement un emploi lié à l’activité normale et permanente de l’entreprise utilisatrice.
Conclu en dehors du cadre légal, le contrat peut être considéré comme un contrat à durée indéterminée. »

Comment expliquez-vous ce laissé faire des gouvernements ?

Un exemple concernant un grand groupe mondial du secteur : 30 Millions d’euros de résultat net d’exploitation et 100 millions d’exonérations de charges (comme ils les appellent) sur les bas salaires, entre 1 et 1, 6 SMIC et encore 100 Millions au titre du CICE !!

Toute la branche du Travail Temporaire (et donc la précarité) est maintenue la tête hors de l’eau et soutenue à bout de bras par de l’argent public ! Donc l'état pour ces financiers ultra libéraux, les actionnaires de ces entreprises mondiales de travail temporaire n'est pas le problème mais bien la solution !

Ce qui explique la banalisation de l'usage abusif du travail intérimaire qui tombe sous le coup de la législation du Travail et estimé à plus de 35 % !

Beaucoup trop d’entreprises gèrent leurs Ressources Humaines de manière structurelle et non pas telle que définie par la législation qui ne doit être que conjoncturelle : remplacement d’un salarié absent ou augmentation temporaire d'activité !

Pour toute la branche Intérim ; deux millions de travailleurs précaires, 640 000 Emplois Equivalents Temps Plein, 19 Milliards de CA, plus de 1000 Entreprises, 7 000 agences, 21 000 salariés permanents dans ces agences !

Les actionnaires Suisses pour le N° 1 mondial ADECCO, Hollandais pour le N° 2 mondial RANDSTAD et Étatsunien pour MANPOWER qui termine le podium, disent un grand merci aux contribuables français car c’est bien avec l’argent de nos impôts que notre beau pays, et il est le seul au monde, subventionne la précarité qui elle, tue !

La France est pratiquement toujours le premier contributeur au chiffre d’affaire de ces 3 soeurs majors mondiales de l’INTERIM !

Salariés en CDI : oui travailler tue, mais L’INTERIM elle tue deux fois plus!! Et presque tous les acteurs de la chaîne de la Santé et la Sécurité au Travail relatif au Travail Temporaire regarde ailleurs alors que la maison brûle!

Bien Entendu en ce qui concerne la CGT, il n'y a qu'un seul contrat qui vaille, c'est le CDI!

Sources : la CNAM et Initiative communiste

 

Publié dans Social

Commenter cet article