STOP au CETA manifestations le 21 janvier

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

STOP au CETA manifestations le 21 janvier

Le Parlement européen s’apprête à ratifier début février le traité de libre-échange « CETA » entre l'UE et le Canada. De nombreuses mobilisations citoyennes ébranlent l’édifice en France et en Europe. La Wallonie, fin 2016 a ouvert une brèche. Ces mobilisations ne sont en aucun cas des actes contre le commerce, ni contre le Canada, mais bien contre une méthode et un contenu. La méthode, c’est celle du secret. Le contenu, c'est le libre échange néolibéral.

Le PCF est fermement opposé au CETA, qui enfreint les principes constitutionnels des Etats et le droit européen. Adopté, avec le mécanisme de « la cour des investisseurs », il crée un droit des affaires supérieur au droit européen. Loin d’être un simple traité commercial, il codifie des politiques à mettre en œuvre à l’opposé des droits sociaux ou environnementaux et va jusqu’à instituer une justice des puissants avec des tribunaux arbitraux privés pour protéger non pas les travailleurs mais les « investisseurs », c’est-à-dire les firmes multinationales.

Les échanges internationaux doivent répondre aux intérêts légitimes de tous les pays et régions du monde. Dans cet esprit, une Union européenne « refondée » pourrait user de son poids -considérable dans ce domaine- pour favoriser la maîtrise publique des échanges, les régulations, la démocratisation des relations économiques, bref, une humanisation de la mondialisation.

La mobilisation doit s’amplifier pour enterrer définitivement cet accord comme tous ceux dits « de nouvelle génération » taillés sur mesure pour le capital financier. Le Samedi 21 Janvier à l’occasion de la nouvelle journée d’action Européenne, le PCF et ses adhérents seront mobilisés partout en France.

Publié dans International

Commenter cet article