Après avoir trahi les socialistes, Macron est-il prêt à remplacer Fillon chez les Républicains?

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Après avoir trahi les socialistes, Macron est-il prêt à remplacer Fillon chez les Républicains?

 

Avec l'affaire Pénélope Fillon, Emmanuel Macron aurait le vent en poupe. Macron pourrait être le deuxième homme de la présidentielle, et donc qualifié pour le second tour si une partie de l'électorat de droite déçu par Fillon décidaient de voter pour lui. Cela met dans l'embarras Macron qui dans un premier temps cherchait à rallier une partie de l'électorat socialiste qui refusent Hamon et en essayant de les convaincre des bienfaits du libéralisme.

Pour sortir de cette contradiction, Macron dont l'ampleur du meeting samedi à Lyon ne fut pas celle attendue (5 à 6000 personnes grand maximum) malgré le support des médias, a décidé de droitiser son discourt et a repris à son compte les lignes néolibérales prônées par la droite et qu'il a toujours adoubées comme le montre son passage au gouvernement, espérant que les socialistes ne lui en tiendront pas rigueur. Ce qu'a fait aussitôt Collomb qui depuis des années magouillent avec la droite!

Par contre du côté des Républicains, on fait la grimace. "Il profite de la situation. C'est un fait objectif", s'est enflammé Eric Ciotti, député sarkozyste des Alpes-Maritimes. Avant de se faire plus soupçonneux : "En suivant le vieil adage 'à qui profite le crime', on peut regarder tout de suite où sont les commanditaires de cette organisation quand même inédite."

Peu importe, mais une question se pose alors, Macron n'a r-il pas intérêt s'il veut gagner à devenir le candidat de la droite et du centre. Le connaissant, il est prêt à tout d'autant que son bon nombre de points il est à l'aise avec les idées de droite comme sur la Sécurité Sociale par exemple ! Mais peut être pas les électeurs du PS et de Gauche?

En attendant, Emmanuel Macron peut déjà compter sur celui... de l'ancien directeur de campagne de Bruno Le Maire, Jérôme Grand d'Esnon. Une bonne prise de guerre, qui pourrait être amenée à se répéter si François Fillon devait annoncer son renoncement et si Macron faisait les signes nécessaires comme il les a fait à Lyon hier !
Chez cet homme tout est bon pour ses ambitions et son portefeuille !

 

Publié dans Elections

Commenter cet article