Manif à Riom des "Seita" contre la fermeture

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Manif à Riom des "Seita" contre la fermeture

1 500 personnes ont manifesté jeudi contre la fermeture de l'usine Seita à Riom (Puy-de-Dôme), dernière fabrique de cigarettes en France dont la fermeture est annoncée fin novembre 2016 suite à la volonté de la direction de se désengager de deux sites : Riom et de Fleury-les-Aubrais" (Loiret), à partir du second semestre 2017.

Les 239 emplois de Riom seraient délocalisés en Allemagne et en Pologne!

"On veut continuer à mettre la pression sur l'État avant les négociations autour du plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), qui doivent débuter le 7 mars, pour qu'il impose au groupe Imperial Tobacco la suspension du projet de fermeture", a expliqué Ludovic Gotiaux, responsable CGT du site de Riom.

La manifestation avec les salariés, des planteurs de tabac, des buralistes et élus, a défilé dans Riom. Ils ont été rejoints par des habitants et des salariés travaillant dans d'autres secteurs, tels que la Société des Eaux de Volvic, Constellium ou la Banque de France.

Si ces fermetures ont lieu après celle de Carquefou, Seita n'aurait plus qu'une petite usine de cigarettes en Haute-Corse produisant pour le seul marché local.

Les représentants des salariés appuyé par un comité de soutien a proposé à l'État un projet alternatif autour de la "traçabilité de la filière", du plant de tabac jusqu'au fumeur. Tout en maintenant les installations en France.

Ce projet aiderait "à faire baisser la consommation de cigarettes", grâce à des cigarettes moins nocives et provoquant moins la dépendance.

Une réunion devrait prochainement avoir lieu entre les représentants des salariés et les ministères de la Santé, de l'Industrie et du Budget, a précisé le syndicaliste.

Publié dans Luttes sociales

Commenter cet article