Bataille dans la santé dans le Morbihan...

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Manifestation devant la permanence de Philippe Nogues

Manifestation devant la permanence de Philippe Nogues

Une intersyndicale des professionnels de santé et de l’action sociale s’est réunie devant la permanence du député Philippe Noguès, afin d’alerter sur les dangers des politiques d’austérité.

« On atteint un seuil dangereux. » Les délégués de l’intersyndicale CGT, FO, Sud représentants les travailleurs sociaux du public et du privé s’étaient donné rendez-vous devant la permanence de Philippe Noguès, lundi midi.

Faire toujours plus

Alors que certains candidats à la présidentielle mènent leur campagne sur les thèmes de la réduction drastique des effectifs dans la fonction publique, ces professionnels de santé expliquent travailler déjà à flux tendu. « On ne gère pas des hôpitaux ou des structures de santé comme des entreprises. On parle de rentabilité aux agents alors qu’ils sont dans l’humain. », demande Pierrick Simon, secrétaire départemental de FO.

« Vraie carence »

« Il y a une vraie carence au niveau des placements, assure Camille Rolland, de Sud Solidaires. Des foyers ferment et il n’y a pas assez de familles d’accueil.

On est passé de 9 éducateurs de rue à 12, en 2017, mais avec le même budget !

On arrive à des situations comme à France Télécom, il y a quelques années : on observe de plus en plus de suicides, de cas de burn-out, chez les salariés du social. Il n’y a pas de renouvellement générationnel pour les métiers du social. »

Il y a quelques jours, les agents de l’établissement Eudo-de-Kerlivio avaient alerté sur leurs conditions de travail.

Alors, l’intersyndicale a décidé d’alerter les députés du Morbihan. Ils ont été reçus par Philippe Noguès. Le député de la 6e circonscription a lui aussi condamné la politique d’austérité menée depuis plusieurs années.

Sources Ouest France

Publié dans Luttes sociales

Commenter cet article