Grève pour les salaires chez Endel Engie à Poulainville

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Grève pour les salaires chez Endel Engie à Poulainville

Les négociations sur les salaires sont bloquées dans le groupe Endel Engie et provoquent des grèves.

Le site d’Endel à Poulainville, filiale d’Engie, tournait au ralenti, ce mercredi 22 mars, suite à un mouvement de grève national lancé par l’ensemble des organisations syndicales du groupe. En cause : les négociations salariales qui n’aboutissent à aucune avancée pour le personnel.

Depuis lundi, l’appel à la grève est national et des sites comme Fos-sur-Mer, Dunkerque, Somain, Beauvais, Montataire suivent d’ores et déjà le mouvement. À Poulainville, les représentants du personnel évoquent 90 % de grévistes sur la soixantaine d’agents que compte le site.

Ce qui a motivé ce mouvement, c’est la redistribution des bénéfices. «  La direction a annoncé un bénéfice de plus de 17 millions d’euros en 2016. Mais au final, les actionnaires se sont servis et il n’y a absolument rien pour les ouvriers. Pour nous, c’est zéro  », soupire Philippe Duverlie, le représentant de Force Ouvrière.

Ce mercredi matin, les salariés grévistes ont brûlé palettes et pneus devant le site spécialisé dans la maintenance mécanique, la tuyauterie et l’usinage.

Une grève qui pourrait durer à en croire Philippe Perimony de la CGT. «  C’est une grève illimitée. Tant que les négociations n’auront pas été rouvertes et que nous n’obtenons pas gain de cause, nous poursuivrons le mouvement  ».

Des grévistes qui réclament au minimum des talons de 30 euros par mois et par employé, liés essentiellement aux nuisances quotidiennes dues aux conditions de travail, ainsi qu’une augmentation générale des salaires. «  L’entreprise fait des bénéfices conséquents et pendant ce temps-là, le salarié est mis à l’écart des négociations. Il faut savoir qu’ici un agent de maîtrise avec de l’expérience gagne tout juste 1 400 euros net. En France, il y a le Smic et chez Endel Engie, pour se donner bon conscience, on propose un Smic amélioré  », poursuit le représentant de la CGT.

Le groupe Endel Engie emploie 5 500 salariés dans toute la France et le mouvement pourrait avoir de graves conséquences notamment à Kourou (Guyane) où le lancement de la fusée Ariane 5 est compromis en raison de ce mouvement de grève.

Sources le Courrier Picard

Publié dans Luttes sociales

Commenter cet article