L'Europe que nous voulons !

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

L'Europe que nous voulons !
 

Appel commun signé par 237 organisations de la société civile et des syndicats européens aux leaders européens

L’Europe que nous voulons : Juste, durable, démocratique et inclusive

Les célébrations du 60ème anniversaire du Traité de Rome constituent une opportunité importante de faire le point sur ce que l’Europe a déjà accompli – et sur le chemin qui lui reste à parcourir afin d’offrir à chacun un avenir durable et prospère en Europe. C’est cette opportunité que nous vous demandons, vous les leaders européens, de saisir à pleines mains.

Nous faisons appel à vous pour que vous fassiez preuve de leadership, de vision et de courage pour mettre l’Europe sur la voie d’un avenir durable qui fasse des droits de tous les citoyens une réalité et qui respecte les limites planétaires.

Nous ne pouvons manquer d’apprécier ce qu’est devenue l’Europe depuis 1957 lorsque nous n’étions qu’une poignée de nations déterminées à se relever des cendres de la Seconde Guerre mondiale et à avancer vers un avenir commun et pacifique. Aujourd’hui, l’Union européenne est l’initiative de paix la plus importante et la plus aboutie de notre temps, un territoire sur lequel les Européens peuvent mesurer la richesse de leurs différences culturelles et la force de leurs valeurs et aspirations communes, jouir de plus de stabilité, de sécurité et de prospérité que dans beaucoup d’autres endroits du monde.

Mais nous ne pouvons pas nous permettre de nous en satisfaire : beaucoup reste à faire pour bâtir un monde durable pour les générations présentes et futures. Bien que beaucoup de progrès aient été réalisés, les promesses des premiers jours n’ont toujours pas été complètement tenues et nous sommes entrés dans une ère dans laquelle les valeurs qui représentent l’essence même de l’Europe – démocratie et participation, égalité et justice sociale, solidarité et durabilité, respect de l’état de droit et des droits de l’homme – sont menacées.

Des citoyens s’interrogent sur la raison d’être de l’Union européenne, sur la légitimité des gouvernements et des politiques dominantes et sur la capacité des structures de gouvernance existantes à répondre aux défis les plus urgents auxquels la société est confrontée. Il s’ensuit une perte de confiance envers les institutions publiques.

En ces temps incertains, les citoyens européens demandent que davantage – et non moins – d’attention soit accordée à ces « valeurs européennes » essentielles. Ils aspirent au bien-être économique, social et environnemental. Un bien-être économique qui prenne la forme de la prospérité pour tous et d’une redistribution des richesses. Un bien-être social pour tous soutenu par des services de qualité et abordables et par le renforcement du tissu social qui nous unit. Un bien-être environnemental qui émane d’un cadre naturel sain et propice à toutes les formes de vie sur Terre et qui protège la pureté de l’eau et de l’air.

Nous faisons donc appel à vous, les leaders européens, pour que vous renonciez à un modèle économique qui a augmenté les inégalités et pour que vous investissiez plutôt dans une économie sociale de marché qui bénéficie à tous les citoyens. Face à des niveaux de pauvreté et d’exclusion sociale inacceptables, nous devons revenir à des politiques économiques plus inclusives qui garantissent que la prospérité de l’Europe soit partagée sans nuire à la planète.

Nous faisons appel à vous pour soutenir nos valeurs fondamentales et investir dans l’emploi et l’éducation sur base d’une réflexion critique afin de défendre nos sociétés ouvertes et démocratiques et de répondre au sentiment d’insécurité qu’éprouvent un grand nombre de citoyens.

Nous faisons appel à vous, les leaders européens, pour que vous veilliez à la mise en œuvre complète et au respect de l’égalité des sexes, des droits humains, de la liberté de religion, de la démocratie et de l’état de droit, tant au niveau de l’UE qu’au plan national. Nous voulons une Europe plus accueillante où la contribution de chacun est bienvenue et qui reconnaît que la migration est un atout et non un fléau pour la société.

L’Europe doit également jouer son rôle pour faire face aux défis mondiaux. Le changement climatique en particulier est un risque existentiel pour l’humanité et il doit être combattu non seulement pour des raisons environnementales mais aussi pour prévenir une escalade des conflits et de la faim et pour endiguer les migrations forcées.

Tout en rappelant notre appel de septembre 2016 en faveur d’« Une nouvelle Europe pour les personnes, la planète et la prospérité pour tous », nous saisissons l’opportunité du 60ème anniversaire du Traité de Rome pour réaffirmer notre foi dans l’intégration européenne et pour présenter des propositions concrètes aux chefs d’État et de gouvernement de l’UE pendant qu’ils réfléchissent à l’avenir de l’Europe.

Unis, nous demandons:

• Une Europe qui soutient et protège les droits civils, politiques, sociaux, économiques et culturels de chacun et qui vient en aide aux personnes par-delà ses frontières pour faire valoir leurs droits ;
• L’exécution de l’Agenda 2030 en plaçant les objectifs de développement durable et les principes qui les accompagnent au cœur de l’élaboration des politiques européennes et nationales ;
• La mise en œuvre complète de l’Accord de Paris en renforçant l’efficacité énergétique et en accélérant la transition juste et durable vers des énergies renouvelables propres et abordables afin de contenir le réchauffement climatique bien en deçà de 2°C tout en poursuivant les efforts pour le maintenir à 1,5°C ;
• Un renforcement de notre démocratie représentative et participative en réservant un espace distinct pour la participation des citoyens au-delà des élections permettant ainsi à une société civile diverse de s’épanouir ;
• Un renforcement de l’éducation en tant que responsabilité publique offrant à tous un apprentissage tout au long de la vie dans le but de développer citoyenneté active, esprit critique, inclusion sociale et sensibilisation au développement durable et aux droits de l’homme ;
• Une transition juste pour les travailleurs et les régions industrielles du modèle économique actuel vers une économie moderne, dynamique, verte et socialement juste dans laquelle notre capital humain et naturel est apprécié ;
• Un modèle social européen qui protège pleinement tous les travailleurs, tous les consommateurs et toutes les personnes vivant au sein de l’UE et qui réduit le fossé entre riches et pauvres, la pauvreté et l’exclusion sociale ;
• Une Union européenne dotée d’un solide pilier de droits sociaux qui garantit qualité de l’emploi et rémunération équitable et aborde les questions d’inégalités entre femmes et hommes, de discrimination envers les enfants et les jeunes ou sur base de la race, de l’orientation sexuelle, de l’identité de genre, du statut socio-économique, de l’âge, du handicap, de l’appartenance à une minorité ou de tout autre statut.

Face à un monde qui change plus vite que jamais, l’unité et la solidarité européennes sont tout aussi importantes qu’elles l’étaient il y a 60 ans. La solidarité nous a réunis et la solidarité reste la seule voie à suivre. Aucun des défis actuels ne peut être affronté par une seule nation ou par un seul groupe de personnes.

Il est toutefois urgent que l’Union européenne et ses institutions se remettent en prise avec les réalités, les rêves et les espoirs de ses citoyens si l’on veut que la pertinence et la survie à long terme de notre Union soient assurées. C’est le moment ou jamais de repenser la direction dans laquelle nous nous sommes engagés, de s’appuyer sur nos réussites et de jeter les bases pour les 60 prochaines années d’intégration européenne.

Nous attendons de vous, en tant que leaders européens, que vous ayez simplement le courage et la vision de mener la transition vers une Europe juste, durable, démocratique et inclusive. Nous attendons de vous que vous écoutiez les citoyens d’Europe et que vous saisissiez l’occasion que vous offre le sommet de Rome pour vous engager conjointement et avec détermination en faveur d’un avenir meilleur et plus durable.

Bruxelles le 21 mars 2017

Publié dans Europe

Commenter cet article