Société en souffrance : la CGT appelle à la mobilisation

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Société en souffrance : la CGT appelle à la mobilisation

Le syndicat CGT, une fois de plus, appelle à la mobilisation mardi 7 mars à 13 h 30 (*) au Rocher de la Lutte.

«Une fois de plus», parce que les faits décrits ci-dessous ne cessent de s'amplifier, de se répéter, comme le modèle d'un «grand remplacement», qui consiste à toujours «faire plus, avec moins».

C'est le «secteur hospitalier» qui sera cette fois-ci moteur de «l'action à venir».

Chantal Ribera, aide-soignante et trésorière du syndicat : «A la maison de retraite Les Rives d'Ode, on expérimente en ce moment, pour une mise en place au mois de mai, un infirmier pour 90 résidents, plus deux aides-soignantes : ceci en secteur fermé !».

Freddy Forato, secrétaire général du syndicat, parle de témoignages à propos de couches de certains résidents qui restent inchangées durant toute une journée.

«Une situation terrible»

Maltraitance d'être humains vis-à-vis d'autres êtres humains, où tout le monde perd tout. D'un côté les victimes de cette maltraitance répétée et, de l'autre, ce que l'on nomme communément «la souffrance au travail».

«Le personnel qualifié est empêché de faire son métier correctement, note Freddy Forato. Ça va jusqu'au suicide. Chaque jour, l'infirmier s'interroge : qui vais-je prioriser aujourd'hui ? C'est une situation terrible».

Témoignage de Sophie Louchat, du bureau de l'union départementale CGT : «Aux impôts, des gens passent leur temps à solutionner des problèmes, avec des usagers que l'on balade et, au final, tout finit par craquer».

Autre secteur d'activité, la CPAM : «Ils nous disent que nous sommes trop nombreux. Résultat, le public et nous-même sommes en souffrance». Ainsi le syndicat place-t-il aujourd'hui son espoir dans «une reprise en main des affaires des agents» via, en ce mardi 7 mars, une «forte mobilisation».

Publié dans Luttes sociales

Commenter cet article