Hollande en campagne pour Macron... Il nous prend pour des benêts !

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Hollande en campagne pour Macron... Il nous prend pour des benêts !

Un second tour Marine Le Pen-Jean Luc Mélenchon étant de plus en plus probable, le chef de l'Etat multiplie les déplacements cette semaine pour tenter de sauver le soldat Macron dont il est admiratif !.

Les derniers jours de François Hollande à l'Elysée ne s'annoncent pas simples. Pas candidat après avoir renoncé à briguer un second mandat, conscient de son impopularité abyssale et des trahisons de son propre camp, François Hollande s'est quand même invité dans la campagne présidentielle alors que personne ne lui demandait.

A moins de 8 jours du premier tour, prenant conscience des difficultés de son poulain, Emmanuel Macron à faire surface, le président a décidé de reprendre la route avec comme seul objectif, tout faire pour éviter un second tour qui opposerait Marine Le Pen à Jean-Luc Mélenchon et donc tenter de sauver le soldat Macron.

En Saône-et-Loire mardi, en Seine-Saint-Denis mercredi, dans le Lot jeudi, en Bretagne vendredi… Cette semaine, l'agenda présidentiel conduira François Hollande entre provinces et banlieues. Celui-ci a déjà prévu d'adresser «des messages d'alertes» - dixit son entourage - contre la présidente du Front national et le leader de la France Insoumise.

La cible première est Mélenchon. Il a ainsi énuméré des affirmations qui caractérisent la politique de droite de son quinquennat sur France 5 et que Mélenchon ne partage pas et combat. C'est ainsi le reflet du clivage gauche-droite très présent dans cette campagne présidentielle. Mélenchon représentant le seul représentant de la gauche authentique et fidèle à ses valeurs, alors que la droite a deux candidats Fillon et Macron dont les programmes vont dans le même sens et a en renfort l'extrême droite.

François Hollande a toutefois tenu à souligner qu'il ne mettait pas sur le même plan Mélenchon et la présidente du Front national, Marine Le Pen. Heureusement !

En s'en prenant vigoureusement à Mélenchon, Hollande espère faire barrage à celui qui est le principal obstacle à son poulain Macron. Mais cela fait une gamelle de plus pour ce dernier, c'est le prix imposé par la finance qui ne veut pas lâcher les rennes du pouvoir.

Publié dans Présidentielle 2017

Commenter cet article