L'emploi était au centre du débat public avec Frédéric Boccara tenu à Oullins (69)

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Vues de la salle, des candidats à la législative et F. Boccara
Vues de la salle, des candidats à la législative et F. Boccara
Vues de la salle, des candidats à la législative et F. Boccara
Vues de la salle, des candidats à la législative et F. Boccara
Vues de la salle, des candidats à la législative et F. Boccara
Vues de la salle, des candidats à la législative et F. Boccara

Vues de la salle, des candidats à la législative et F. Boccara

Salle du Caveau d'Oullins bien remplie hier au soir, au débat portant sur la Sécurité d'emploi ou de Formation avec la participation des candidats Bertrand Mantelet et Maud Dumoulin-Millier et celle de Frédéric Boccara, économiste, membre des économistes atterrés, du CESE et de la direction nationale du PCF.

Bertrand Mantelet et Maud Dumoulin-Millier et Frédéric Boccara ont ouvert le débat en présentant le projet de loi sur une sécurité d'emploi déposé par les députés communistes en début d'année.

En résumé, il est possible progressivement d'éradiquer complètement le chômage et la précarité.

Cela va dépendre de mobilisations larges portant des propositions à la hauteur des défis posés à notre pays, notamment la sécurité d'emploi et de formation en cohérence avec des droits nouveaux pour les salariés et des moyens financiers à la hauteur avec un Pôle Public bancaire comme levier pour la mise en oeuvre d'un nouveau crédit attribué aux entreprises qui ont des engagements de créations d'emplois, de mises en formation, d'investissements et avec une autre distribution des richesses favorables au travail notamment sur le lieu de leur création, l'entreprise.

Les 32 heures et le développement des services publics sont parmi les propositions concrètes apportées lors du débat.

A la rotation contrainte et subie, "emploi précaire - chômage - formation bidon - emploi précaire - chômage etc", nous substituons une rotation choisie, "formation choisie - emploi durable avec CDI - formation choisie et reconnue, etc". Sachant que le salaire est maintenu pendant les périodes de formation ou le salarié se voit attribuer un revenu de formation s'il fait le choix de s'orienter vers une nouvelle activité.

Toutes les sommes de l'Etat "gâchées" dans l'exonération des cotisations sociales et qui alimentent les dividendes ou les coûts du capital seront mobilisées pour financer la mise en oeuvre de cette disposition révolutionnaire qui ferait rentrer la France dans une nouvelle civilisation.

Eradiquer le chômage c'est aussi tarir la source de son alimentation, ce qui suppose à la fois des lois et des droits nouveaux pour s'opposer aux licenciements sous toutes les formes, promouvoir des alternatives aux projets patronaux briseur d'activité et d'emplois et pour limiter l'emploi précaire : CDD et intérim.

C'est véritablement une nouvelle logique de développement qu'il s'agit de conquérir. Ce qui suppose des députés communistes en nombre à l'Assemblée nationale et qui font le choix de l'Humain contre la finance a conclu Frédéric Boccara.

Ce débat a été filmé et enregistré, il fera l'objet d'une mise à jour dans quelques jours.

Publié dans Législatives 2017

Commenter cet article