La dictature contestée en Turquie !

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Par milliers les partisans du «non» au référendum sur l'extension des pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan ont protesté ce lundi dans la plus grande ville du pays.

Les citoyens opposés à la réforme constitutionnelle en Turquie sont descendus ce lundi dans les rues d'Istanbul pour contester l'extension des pouvoirs du Président Recep Tayyip Erdogan, rapporte l'agence Associated Press.

Les partisans du « non » ont traversé les quartiers de Besiktas et de Kadıköy en brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « Non, nous gagnerons ». En outre la foule scandait des slogans tels que « Voleur, assassin, Erdogan ».

La source précise que les représentants de l'opposition turque ont revendiqué l'annulation du résultat du référendum, dénonçant des falsifications commises lors du décompte des suffrages exprimés.

Plus tôt, le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme (BIDDH) de l'OSCE avait déclaré que le référendum tenu le 16 avril en Turquie ne correspondait pas aux standards du Conseil de l'Europe.

En réponse, la diplomatie turque a indiqué avoir prié le BIDDH de « s'abstenir de faire des commentaires basés sur des informations insuffisantes ».

Ankara accuse également les observateurs de l'OSCE de « véhiculer des stéréotypes » sur la Turquie et de ne pas respecter le principe d'impartialité.

À l'issue du décompte de 99,97 % des bulletins de vote, 51,41 % des Turcs (soit 25 156 860 personnes) se sont prononcés en faveur du renforcement des pouvoirs du Président Erdogan, leadeur du Parti de la justice et du développement (AKP), qui dirige le pays depuis 2003. En vertu de la nouvelle réforme, ce dernier pourrait rester au pouvoir jusqu'en 2029.

Publié dans Moyen Orient

Commenter cet article