Pourquoi France Insoumise veut faire perdre Michèle Picard et faire gagner Blein dans la 14ème circonscription du Rhône?

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Michèle Picard en plein débat

Michèle Picard en plein débat

Stupéfiant ! Nous publions des extraits de l'article publié par Expression qui fait part de la position des insoumis de Vénissieux qui contestent la remise en cause de leur décision par France insoumise National, car elle peut faire perdre Michèle Picard et la gauche sur la 14ème circonscription du Rhône, et faire gagner le macroniste Blein !

Le 10 mai France Insoumise Vénissieux a décidé majoritairement de ne pas présenter de candidats dans la 14e circonscription pour ne pas entamer les chances de la gauche de l’emporter représentée par Michèle Picard. Les militants France Insoumise de Vénissieux, Feyzin, Saint-Fons, Saint-Priest et Solaize étaient de nouveau réunis, le 17 mai en soirée, pour arrêter leur décision définitive.

Ils n’en auront pas eu la possibilité. Le national a tranché. Contre toute attente, il y aura bien un candidat insoumis imposé par le national. Sa candidature a été déposée à la préfecture du Rhône.

Entre ces deux réunions, la confusion a régné à France insounise, Benjamin Nivard, qui s’était positionné, est passé du statut de titulaire à celui de suppléant, puis de nouveau à celui de titulaire, pour pallier le retrait de Monia Benaïssa, qui était devenue titulaire après avoir été pressentie pour être suppléante… avant de finalement jeter l’éponge !

Cette valse-hésitation traduit la forte opposition qui existe entre l’échelon local, où le souci de ramener la 14e circonscription à gauche l’emporte, et le national uniquement animé de faire fructifier dans un maximum de circonscriptions le bon score du premier tour de la présidentielle bien que les 7 millions d'électeurs soient de sensibilités très diverses dont certaines ne partagent l'intégralité du programme de France Insoumise. Mais n'est ce pas la démocratie ?

Les militants « anti-candidature » s’estiment floués. « La candidate communiste et maire de Vénissieux, Michèle Picard, était la mieux placée pour représenter la gauche, soulignent-ils. Nous ne voulons pas prendre le risque d’un second tour qui opposerait le FN à Yves Blein, l’ex PS converti au macronisme. Malgré tout, le bureau national de la France insoumise a décidé d’imposer un candidat. Nous ne reconnaissons pas sa légitimité. »

Gérard Médioni, qui était jusqu’à présent coordonnateur du mouvement sur la circonscription, a annoncé qu’il se désengageait.

C’est une drôle de campagne qui s’ouvre pour le binôme insoumis avec des troupes divisées et clairsemées. Les militants ont été invités lors de la réunion du 17 mai à se positionner individuellement : certains soutiennent Michèle Picard et d’autres s'alignent sur la direction nationale mais sont minoritaires et soutiennent le candidat FI d'autres enfin s'abstiennent!.

Une telle désunion laissera des traces chez FI. à n'en pas douter. Pourvu qu'au final la gauche représentée par Michèle Picard l'emporte là est l'essentiel !

Sources Expression

Publié dans Législatives 2017

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article