Macron en forte baisse dans les sondages !

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Macron en forte baisse dans les sondages !

L'état de grâce pour Macron est terminé, fort heureusement. Les personnes qui indiquent avoir une mauvaise opinion de lui dénoncent notamment son arrogance, son autoritarisme et son mépris des classes populaires, ainsi qu'une trop grande place laissée à la communication.

Sa ligne politique suscite également de nombreux commentaires et critiques, ses détracteurs dénonçant son orientation trop libérale et au service du "grand patronat". Beaucoup ne voit pas de différences notables entre Sarkozy, Hollande et lui !

Deux mois et demi après l'élection du président de la République, sa cote de popularité s'érode (- 5 points, 54%), selon le dernier baromètre BVA pour Orange et La Tribune, publié mercredi 19 juillet*.

Après avoir perdu trois points le mois dernier, la popularité d'Emmanuel Macron enregistre une nouvelle baisse ce mois-ci (54%; -5 points). La part de personnes déclarant avoir une mauvaise opinion de lui progresse ainsi nettement (44%; +5 points depuis juin et +9 points depuis mai).

Les personnes qui indiquent avoir une mauvaise opinion de lui dénoncent notamment son arrogance, son autoritarisme et son mépris des classes populaires, ainsi qu'une trop grande place laissée à la communication. Sa ligne politique suscite également de nombreux commentaires et critiques à l'égard de sa politique jugée trop libérale et au service du "grand patronat".

Édouard Philippe voit également sa popularité s'éroder, mais de manière plus contenue. 55% des Français déclarent avoir une bonne opinion du Premier ministre : c'est deux points de moins qu'en juin et quatre points de moins qu'en mai.

Quant à la côte de Nicolas Hulot elle diminue fortement. Seule une minorité de Français souhaite désormais que le ministre de la Transition écologique et solidaire ait de l'influence à l'avenir (44%), soit 11 points de moins qu'il y a un mois. Il demeure toutefois, et de loin, en tête du classement. Même si le recul enregistré par Nicolas Hulot n'est pas isolé et qu'il conserve la tête du classement, cette baisse est significative et témoigne d'une certaine déception à son égard, notamment auprès des sympathisants de gauche (50%; -13).

PREMIÈRE CHUTE POUR MARINE LE PEN DANS LE FN

La quasi-totalité des personnalités citées dans ce baromètre voient leur cote d'influence reculer par rapport au mois dernier, signe peut-être d'une certaine lassitude ou déception chez les Français.

Peu de personnalités parviennent ainsi à émerger ce mois-ci : Mélenchon conserve son leadership chez les sympathisants les plus à gauche mais il n'échappe pas la baisse généralisé. Tout comme, à droite, François Baroin (61%; -4), Laurent Wauquiez (56%; -5) et Xavier Bertrand (54%; -7). Même constat pour Marine Le Pen, dont la cote d'influence auprès de l'ensemble des Français est en recul de 7 points (24%) et diminue pour la première fois dans son propre camp (84%; -11 points).

Résultat du sondage BVA-Orange-La Tribune publié le 18 juillet 2017

 

Publié dans Droite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article