Harfleur (76) ou les dégâts de l'austérité

Publié le par Fil Fax Normandie

Harfleur (76) ou les dégâts de l'austérité

La 29ème édition de la populaire Fête de la Scie d’Harfleur sera suspendue pour l’année 2015, a annoncé le 20 janvier François Guégan. Le maire et conseiller général communiste évoque « la baisse continue des dotations financières allouées par l’Etat » avec une perte cumulée des dotations de l’État à hauteur de 2,6 M€ depuis 2008.

Conséquence, la nécessité de trouver 400.000 € pour boucler le budget 2015 selon le maire « scandalisé par la saignée que fait subir le gouvernement depuis 2014 qui prive entre autres les collectivités de leurs capacités d’animer la vie sociale ».

Avec ses danses, fanfares, magie, cirques, troubadours, ménestrels et charlatans, la Fête de la Scie s’inscrit durant deux jours dans la plus pure tradition des carnavals du Moyen-âge. Et ce, dans une ville jalonnée de monuments évoquant l’importance économique de son port à l’époque médiévale, avant l’envasement de l’estuaire (église Saint-Martin, Musée du Prieuré, bibliothèque, enceinte, maisons…).

Créée en perspective du bi-centenaire de la Révolution française, la fête ludique et conviviale a, depuis, élargi son public, jusqu’à 20.000 et 30.000 participants. Son marché accueille une centaine d’artisans, une vingtaine d’associations s’y impliquent et quelque 200 marcheurs participent à la Marche des Gueux, sur 7 kilomètres. Son coût total : 180.000 €, financés par la Ville qui reçoit 18.000 de subventions.

Le maire assure que malgré la « rigueur de gestion et le non-recours à l’emprunt », le cumul des six derniers exercices budgétaires représente un manque à gagner de 2.616.518 €. Et la contribution au redressement des finances publiques représentera pour 2014 et 2015 une perte d’un montant total de plus de 270.000 €. En 2017, cette perte devrait approcher 650.000 €.

Alors François Guégan a supprimé les lignes budgétaires ayant « un impact immédiat sur les finances » : la Fête de la Scie, la sortie de printemps des retraités ainsi que le camp d’été pour les préadolescents.

Cela ne suffira pas. La municipalité (150 agents) qui gère un budget de 10 à 11 M€ devra réduire ses dépenses courantes, annonce le maire. François Guégan promet de tout faire pour que la Fête de la scie ait lieu en 2016.

 

Publié dans Politique nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article