Et c'est pas fini ! Les salariés de Pitney Bowes ne lachent pas l'affaire...

Publié le par CGT Pitneys Bowes

Saint-Denis, ce jeudi. Les salariés de cette entreprise de gestion du courrier protestent contre un plan de licenciements qui prévoit 74 suppressions de postes, alors que le cours de l’action de Pitney Bowes a doublé ces trois dernières années. (LP/J.-G.B.)

Saint-Denis, ce jeudi. Les salariés de cette entreprise de gestion du courrier protestent contre un plan de licenciements qui prévoit 74 suppressions de postes, alors que le cours de l’action de Pitney Bowes a doublé ces trois dernières années. (LP/J.-G.B.)

Les salariés de Pitney Bowes sont restés la majeure partie de la journée hier devant le siège de leur entreprise, à la Plaine-Saint-Denis . Ils étaient en grève et veulent durcir leur mouvement contre les licenciements que les actionnaires leur imposent alors que leur entreprise fait des bénéfices.

« Après un premier jour de grève le 12 mars, le mouvement s’est durci ce jeudi, alors que les négociations avec la direction patinent. La quasi-totalité des commerciaux, venus de toute la France, et plus de la moitié des techniciens et administratifs ont à nouveau cessé le travail. » explique Le Parisien d'aujourd'hui.

Contre un plan de licenciements boursiers dénoncé par Marie-George Buffet, député PCF-FdG de Seine-Saint-Denis et Didier Paillard, maire PCF-FdG de Saint-Denis, qui ont tous deux alerté le ministre du Travail François Rebsamen. Le maire était aussi venu hier matin apporter le soutien de la municipalité aux salariés.

Insatisfaits des réponses qui leurs sont données par leur direction, les salariés vont continuer leurs actions dans les semaines à venir.

Prochain rendez-vous sans doute autour du 2 avril, jour où aura lieu une réunion entre les représentants des salariés et la direction sur le plan de licenciements.

En attendant, je vous propose ci-dessous une petite séquence vidéo et des photos pour vous montrer l'ambiance ainsi que celle du Parisien (et le lien vers l'article qui va avec).

Publié dans Luttes sociales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article