André Chassaigne : "JM Le Pen n'est pas un cas isolé du FN"

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

André Chassaigne à gauche au côté de Michèle Picard et d'André Gerin

André Chassaigne à gauche au côté de Michèle Picard et d'André Gerin

Le chef de file des députés Front de gauche André Chassaigne a estimé que "la parole" de Jean-Marie Le Pen, qui multiplie les provocations, n'était "pas une parole isolée au FN".

Jean-Marie Le Pen, président d'honneur du FN et député européen, a défendu la mémoire du maréchal Philippe Pétain, artisan de la collaboration de la France avec l'Allemagne nazie, dans un entretien à l'hebdomadaire d'extrême droite Rivarol publié mardi. La semaine dernière il avait réitéré des déclarations sur les chambres à gaz, "détail" de l'Histoire, pour lesquelles il avait été condamné.

"Les propos tenus par Le Pen père sont des propos qui sont régulierement tenus par des militants ou des candidats du Front national", a affirmé André Chassaigne dans l'émission Questions d'infos LCP-France Info-Le Monde-AFP.

"Il suffit de voir ce qu'on a pu lire pendant les campagnes départementales, sur certains sites, dans les réseaux sociaux", a-t-il argumenté.

La preuve selon lui que "la parole de Le Pen père est une parole qui n'est pas isolée au Front national". "Cela rejoint une tendance très droitière, historiquement très extrême, de nombreux militants du FN", a insisté l'élu du Puy-de-Dôme.

L'hebdomadaire L'Obs avait listé début mars, peu avant les élections départementales, les cas de plusieurs candidats FN auteurs de propos xénophobes, islamophobes ou racistes sur les réseaux sociaux.

Concernant Marine Le Pen, "qu'elle rejette les propos de son père, c'est quand même la moindre des choses (...) C'est tellement excessif, inacceptable, ignoble", a poursuivi M. Chassaigne.

"La cuisine du FN, ce n'est pas ma tasse de thé", a tranché André Chassaigne, souhaitant "qu'ils règlent leurs affaires, sans que pour autant on oublie que dans l'ADN du FN, il y a la xénophobie, le rejet de l'autre, l'ultrasécuritaire (...) le maintien du système libéral" ou encore "le repli sur soi" et qu'il y aurait "des conséquences extrêmement graves pour notre pays si c'était mis en œuvre."

Publié dans Extrême droite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article