Scandale au FMI qui finance la guerre et refuse d'aider à sauver des gens

Publié le par Euronews

Le FMI dirigé par Christine Lagarde vient de décider de verser : 17,5 milliards de dollars (16,5 milliards d'euros) à l'Ukraine, pays en guerre civile où les autorités soutenues par les USA et l'Europe Libérale mettent en oeuvre un génocide d'une partie de la population. La Suède a décidé, elle, de prêter  plus 100 millions de dollars à Kiev.

Il y a bien deux poids et deux mesures au sein de l'institution internationale. 17.5 milliards de dollars pour faire la guerre, éliminer les populations ukréniennes hostiles au pouvoir central de Kiev allié aux néo-nazis et 0, rien, à la Grèce qui pourtant vient d'élire démocratiquement ses représentants sur la base d'un programme social hardi mais que rejettent le FMI et ses amis, la BCE et les ministres des finances de l'UE, allemand en tête.

Ainsi la Grèce aurait besoin de 19 milliards pour boucler son budget 2015 et entreprendre les réformes pour lesquelles Tsipras et ses compagnons ont été élus-es. Mais son gouvernement n'est pas néo-nazi, alors, elle n'aura aucune facilité de remboursement...Nenni !

Entre sauver des gens et faire al guerre, le choix est vite fait pour le FMI et l'Union Européenne. C'est très révélateur. C'est tout à fait injuste.

Par ailleurs, le FMI n'a pas le droit de financer un pays en guerre, mais il le fait ! Il est urgent de transformer en profondeur ces institutions internationales en faisant déjà jouer un autre rôle à l'ONU à l'Assemblée Générale des pays membres qui devraient être la seule à pouvoir décider des aides iternationales et des critères pour les obtenir.

Amplifions notre solidarité avec la Grèce afin que la démocratie fasse un nouveau pas en avant.

Publié dans Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article