Affaire Kerviel-Société Générale : le procès de la finance reste à faire !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Affaire Kerviel-Société Générale : le procès de la finance reste à faire !

Selon le site internet Mediapart, la commandante de police en charge de l'enquête sur les pertes de la Société Générale début 2008 a déclaré, lors d'une récente audition devant la justice, que ses investigations l'avaient conduite à "la certitude" que la "hiérarchie" de Jérôme Kerviel "ne pouvait ignorer" les agissements de son trader,  

 

Ainsi donc se confirme ce que nous disions depuis le début de l'affaire : Jérôme Kerviel ne pouvait pas être le seul responsable d'une spéculation effrénée qui a engagé plus de 20 milliards et la perte de 5 milliards d'euros ! 

 

"Les écuries d'Augias du capitalisme financier doivent être nettoyées" écrivions-nous en 2010 après le premier procès Kerviel.

 

Plus que jamais le procès de la Finance, de la  spéculation, reste à faire.

 

A l'heure ou les banques ont robinet ouvert, via un dispositif de rachat de dettes par la Banque centrale européenne (60 milliards d'euros de dette chaque mois pour un total prévu de 1 000 milliards d'euros), cette dernière révélation démontre s'il en était encore utile, la nécessité absolue de la création d'un pôle financier public incluant des banques nationalisées, seule capable de mettre fin à la spéculation et la financiarisation devenues folles de notre économie et de construire un nouveau mode de financement de l'activité et un crédit échappant à la domination des marchés financiers et des banques privées..

 

Publié dans Finances-riches

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article