Dégradation de l'image de Marine Le Pen

Publié le par Le Monde

Malgrè l'exclusion de son père, l'image de M. Le Pen ne s'améliore pas !

Malgrè l'exclusion de son père, l'image de M. Le Pen ne s'améliore pas !

Elle a beau dire et beau faire et malgrè ses passages répétés et abusés dans les médias libéraux, la leader de l'extrême droite ne progresse pas dans les sondages, son image se dégrade.

Beaucoup de militants du parti d'extrême droite pensaient que l'exclusion du Père permettrait d'attirer de nouveaux électeurs, il n'en est rien !

Peut être que pour beaucoup de nos concitoyens cela est apparu plus comme une très mauvaise pièce de théatre que d'un problème politique réel au sein de la famille. On ne trompe pas si facilement l'opinion.

Que de donnent les sondages sur Marine Le Pen :

  • 67% des personnes interrogées contre 78% en novembre, soit 11% de moins trouvent qu'elle "s'oppose aussi bien à l'UMP qu'au gouvernement"
  • 64% contre 62% il y a six mois soit 2% de plus, qu'elle est "sectaire",
  • 50% contre 59% soit 9% de moins, qu'elle "veut vraiment changer les choses",
  • 40% contre 43% soit 3% de moins qu'elle "comprend les problèmes des gens"
  • 29% contre 32% soit 3% de plus, qu'elle "a des solutions pour sortir le pays de la crise"
  • Enfin 13% au lieu de 17% soit 4 % de moins seraient incités à voter extrême droite si Jean Marie Le Pen quittait le FN. L'échantillonnage porte sur les électeurs n'ayant pas voté pour Marine Le Pen à la dernière présidentielle de 2012.

 

Sondage publié ce jour par le JDD.

Sondage réalisé par téléphone du 7 au 9 mai auprès d'un échantillon de 949 personnes, représentatif de la population française adulte (méthode des quotas).

 

Publié dans Extrême droite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article