Hôpitaux de Paris : appel à la grève jeudi 21 mai, contre la réforme des 35 heures

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

L'ensemble des syndicats de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris appelle à une grève unitaire jeudi contre le projet de réforme des 35 heures.

L'ensemble des syndicats de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris appelle à une grève unitaire jeudi contre le projet de réforme des 35 heures.

Les syndicats de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris appellent à une grève unitaire jeudi contre le projet de réforme des 35 heures du directeur général, Martin Hirsch.

Cette journée de mobilisation est organisée par l'ensemble des syndicats représentatifs (CGT, SUD, CFDT et FO), accompagnés de la CFE-CGC, la CFTC et l'Unsa. Elle aura pour mot d'ordre «Repos préservé, qualité des soins assurée». 

Invités à se rassembler à 11 heures devant le siège de l'AP-HP, avenue Victoria, dans le 4e arrondissement de Paris, les grévistes convergeront en groupes depuis leurs hôpitaux respectifs.

L'AP-HP déclare qu'elle n'aura «des estimations» quant à la mobilisation qu'à partir de mardi «soir». Elle assure, concernant l'organisation des soins, que les personnels liés à la prise en charge du patient seront «assignés a minima» pour «permettre l'expression des grévistes».
 

Touraine : «Moderniser n'est pas remettre en cause les 35 heures»
Sa prise de parole était très attendue. Longtemps silencieuse sur le projet de réforme des 35 heures à l'AP-HP, Marisol Touraine s'est exprimée ce mardi, à l'occasion de l'ouverture des Salons Santé Autonomie à Paris. La ministre de la santé a affirmé « ...qu' Il n'est pas question de remettre en cause leur cadre réglementaire», indiquant que «chaque établissement est responsable de la manière dont il met en oeuvre ce cadre». «Moderniser, ce n'est pas remettre en cause les 35 heures. Et en même temps, travailler sur des cycles de gestion du temps de travail, ce n'est pas porter atteinte au droit de chacun. Nul besoin de faire peur ni de se faire peur», a-t-elle lancé.
Evoquant l'AP-HP, Marisol Touraine a estimé qu'«elle fait ce qu'elle juge devoir faire». Et d'ajouter : «A l'AP-HP comme ailleurs, je souhaite que les agents soient associés et il est important que la méthode adoptée soit comprise de tous. C'est la condition incontournable d'une organisation acceptée et réussie».
Lors de son intervention, Marisol Touraine a souligné que «l'un des grands enjeux pour l'hôpital sera d'inventer de nouvelles organisations du travail». Quant aux effectifs, la ministre a assuré que «l'hôpital de France ne fera pas de plan social». « L'évolution de la masse salariale dans les années qui viennent est compatible avec une stabilité globale des effectifs dans les hôpitaux».


75.000 employés de l'AP-HP sont concernés

La Fédération hospitalière de France réclame une réorganisation du temps de travail qu'elle juge incontournable face aux contraintes budgétaires qui pèsent sur l'hôpital où 3 milliards d'euros d'économie sont prévus d'ici à 2017, dont 860 millions sur la masse salariale.!

A l'AP-HP, 38 établissements et 75.000 personnels (hors médecins) sont concernés par cette réforme, qui pourrait entrer en vigueur au 1er janvier 2016.

L'objectif affiché de Martin Hirsch est de gagner «par une autre organisation du travail, au moins 20 millions d'euros par an».

Pour autant, il n'est pas question de supprimer totalement les RTT, assurait-il encore dimanche, promettant des propositions «équilibrées» aux syndicats. Tous ont déjà boycotté les réunions préliminaires à l'ouverture des négociations le 28 mai, rejetant l'état des lieux dressé par la direction, sans néanmoins rompre le dialogue.

Les syndicats redoutent en outre de perdre les acquis non liés aux 35 heures, comme les jours de congés octroyés pour la fête des mères, et réclament des orientations précises sur les services et personnels visés par des changements d'horaires.

Les rythmes de travail sont très divers à l'AP-HP: 66% des agents travaillent 7h36 (38 heures /semaine) ou 7h50, mais d'autres font 10 heures de nuit, 12 heures de jour, tandis que certains cadres sont au forfait. Le nombre des RTT varie lui entre 20 et 24 jours, plus pour les cadres au forfait.

Publié dans Luttes sociales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article