Pierre Laurent interpelle le CSA

Publié le par Pierre Laurent

Pierre Laurent interpelle le CSA

"Monsieur le Président,

Ce  week-end  à  Paris,  place  de  la  République,   le  PCF,  le  Front  de  gauche  et  le  Parti  de  la gauche européenne ont organisé un événement politique d'une très grande portée pour la vie politique  française  et  pour  l'avenir  de  l'Europe,  aujourd'hui  à  la  croisée  des  chemins.

Cinq  mille  personnes,  dont  200  invités  venus  de  20  pays,  42  organisations  politiques,  18 organisations syndicales et 80 associations ont débattu pendant 2 jours, dans 3 plénières et 30 ateliers, des alternatives à l'austérité.

Toutes les forces de la gauche française étaient présentes dans  une  ambiance  de  travail  et  d'écoute.  Le  samedi  soir,  un  concert  a  donné  un  caractère populaire  et  festif  à  cette  initiative  et  a  rassemblé  beaucoup  de  jeunes  et  de  parisiens  en solidarité avec les migrants.

Nous  avons  accueilli  Giorgos  Katrougalos,  Ministre  grec  de  la  fonction  publique  et  de  la réforme  de  l’État,  Zoe  Konstantopoulou,  Présidente  du  Parlement  grec,  ainsi  que  plusieurs membres de la direction de Syriza et des personnalités emblématiques de la lutte du peuple grec. Tous étaient à la disposition des citoyens pour expliquer la politique du gouvernement d'Alexis Tsipras, et débattre d'une alternative européenne commune.

Je  ne  peux  m'expliquer  l'absence  totale  des  grands  médias  de  l'audiovisuel  de  notre  pays.

Comment un tel événement a-t-il pu être passé sous silence ? Et je me permets la remarque suivante  issue  de  mon  expérience  de  Président  du  Parti  de  la  gauche  européenne :  cette situation de blackout médiatique n'existe dans aucune autre démocratie européenne.

Un  traitement,  fut-il  critique  de  l’événement,  aurait  été  normal.  Compte  tenu  de  l'actualité européenne, de l'enjeu des négociations en cours entre la Grèce et ses partenaires, le Forum européen des alternatives  et ses participants étaient un espace d'explications et de décryptages indispensables à l'information de nos concitoyens.

Quel manque à gagner pour le pluralisme, la démocratie et le droit à l'information de nos concitoyens. Il y avait samedi deux actualités politiques.  La  première  porte  de  Villette  avec  le  congrès  d'une  UMP  relookée;  la  seconde, place de la République, avec un rassemblement très large des forces progressistes françaises et européennes.

Médiatiquement, il ne fut question que de la première  alors qu'il  y  avait la possibilité de faire vivre le pluralisme. 10 ans près la victoire du "Non" au référendum sur le Traité  constitutionnel  européen,  et  alors  que  les  grands  médias  avaient  tous  fait  leur  mea culpa, les leçons ne sont toujours pas tirées.

Monsieur le Président, je souhaite vous rencontrer pour échanger avec vous et réfléchir aux moyens d'empêcher qu'une telle situation ne se reproduise."

 

Publié dans Libertés Démocratie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article