Régionales 2015 : rassemblement du Parti communiste et des écologistes dans le sud

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Gérard Onesta (EELV) - Jean Luc Gibelin et Marie Pierre Vieu (PCF-Front de Gauche)Gérard Onesta (EELV) - Jean Luc Gibelin et Marie Pierre Vieu (PCF-Front de Gauche)Gérard Onesta (EELV) - Jean Luc Gibelin et Marie Pierre Vieu (PCF-Front de Gauche)

Gérard Onesta (EELV) - Jean Luc Gibelin et Marie Pierre Vieu (PCF-Front de Gauche)

Les écologistes et les communistes seront alliés pour les prochains élections régionales prévues en décembre 2015.

Les représentants locaux du Parti communiste français (PCF) et d'Ensemble ont milité pour le rassemblement avec EELV pour un projet commun en Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon. Sur la base d'une plateforme participative citoyenne commune, ils seront alliés au Parti de gauche (PG) à la Nouvelle gauche socialiste, aux occitanistes de Régions et Peuples solidaires. Nouvelle Donne devrait donner sa réponse bientôt.

Les six mouvements travailleront à partir de propositions citoyennes sur un programme, "avec l'objectif d'aller sur une liste commune de rassemblement". Les listes devraient aussi intégrer des membres de la société civile.

Ce rassemblement de la gauche radicale et écologistes fera front contre ses adversaires à ces élections primordiales, les dernières avant les présidentielles 2017: Carole Delga, candidate PS, Dominique Reynié pour l'UMP et Louis Aliot pour le Front national. 

Selon un sondage réalisé début juillet pour le quotidien régional Midi Libre, le compagnon de Marine Le Pen arriverait en tête des intentions de vote au premier tour des régionales, mais serait battu au second par le PS malgré son fort recul. 

Dans ce sondage, le Front de gauche est crédité de 9% des intentions de vote au premier tour, et la tête de liste EELV, Gérard Onesta de 7%. Le rassemblement de ces deux grands courants devraient dynamiser fortement le rassemblement citoyen jusque dans les urnes qui devrait aller bien au-delà de la simple addition des intentions de vote qu'ils recueillaient début juillet (16%).

Le maire et président de la métropole de Montpellier, Philippe Saurel (DVG), s'est lancé fin juin dans la course, et le Parti radical de gauche résiste toujours à un accord avec les socialistes, derrière la tête de liste Carole Delga que Valls a tenté de venir secourir.

Le président du PRG, Jean-Michel Baylet, a annoncé dans un tweet que le bureau national de son parti avait rejeté "à l'unanimité" les propositions d'accord du PS pour les régionales.

Publié dans Régionales 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Bonjour,<br /> <br /> Juste pour signaler que Jean Marc Coppola et Sophie Camard sont respectivement représentants du PCF et d'EELV en PACA et non en Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon.<br /> <br /> En PACA au 23 septembre les accords ne semblent pas encore signés...
Répondre
F
bien sur je corrige de suite