JL Mélenchon choisit EELV contre le Front de Gauche !

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Désarroi de JL. Mélenchon devant la tournure des évènements en Auvergne-Rhône Alpes

Désarroi de JL. Mélenchon devant la tournure des évènements en Auvergne-Rhône Alpes

Tout à fait étrange cette position de Jean Luc Mélenchon, alors qu'il y a quelques semaines le leader du Parti de Gauche tançait les dirigeants d'EELV d'avoir des conceptions hégémoniques de l'union, il appelait les militants du PG a arrêter toutes les discussions avec EELV, voilà qu'aujourd'hui il fait volte face et vient préter main forte à Jean Charles Kohlass, tête de liste inconnue d'EELV, pour les régionales de fin d'année en Auvergne-Rhône Alpes.

La position de JL Mélenchon serait-elle à géométrie variable selon les régions et les circonstances ?

En Auvergne-Rhône Alpes, JL. Mélenchon a décidé de jouer EELV contre la liste Front de Gauche et citoyenne conduite par Cécile Cukierman. Sans doute qu'EELV, marqué par des divisions importantes, ne semble pas être en mesure de créer une dynamique suceptible de compter politiquement entre les deux tours.

A l'inverse, la liste de Cécile Cukierman est en train petit à petit de faire son trou. PLusieurs dizaines de syndicalistes seront présents sur ses listes départementales. Ils témoignent de leur engagement et de leur détermination à résister à l'austérité et à mettre en débat des propositions alternatives afin que la région fasse le choix de l'Humain contre la dictature de la finance. Ils sont aussi les porte voix des luttes qui se déroulent actuellement dans la région sur les salaires, les libertés comme à Téfal, sur l'emploi comme à Renault Trucks ou Graphtex, ou à Grenoble avec l'action des ATSEM qui refusent le plan d'austérité du maire.

Samedi à St Martin d'Heyres en Isère, se tiendra une assemblée régionale citoyenne pour mettre au point le programme électoral suite aux multiples débats tenus dans la région depuis cet été.

Deux tracts ont été diffusés et de multiples débats, rencontres sont maintenant programmés pour accélérer la dynamique en cours.

Sans doute inquiet de la tournure des évènements, Jean Luc Mélenchon en vient à solliciter André Chassaigne pour qu'il décide d'un regroupement avec les Verts. A notre avis, il se trompe de porte, il devrait s'adresser à Jean Charles Kolhass qui depuis le mois de juin n'a cessé de mettre des obstacles à l'union en voulant imposer son programme, ses têtes de listes, ses conditions et en refusant les candidatures de Cécile Cukierman et d'André Chassaigne désignés par les communistes.

La lettre de Cécile Cukierman et d'André Chassaigne en réponse à une demande citoyenne d'unite entre les deux  listes est de ce point de vue très éclairante et aurait du faire réfléchir JL . Mélenchon, notamment la volonté  d'EELV de diviser le Front de Gauche en cherchant à isoler les communistes.

Venir maintenant faire la leçon aux communistes, aux citoyens engagés avec le Front de Gauche et aux syndicalistes engagés à leur côté a quelque chose d'indécent, c'est aussi une drôle de manière d'écrire l'histoire et de tordre les réalités !

 

Publié dans Régionales 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Corinne 23/10/2015 15:16

http://lerassemblement2015.fr/la-demarche/
Quelle désinformation !!!
allez sur ce site et faites vous votre idée par vous même ... le non cumul avec 2 mandats ... il n'y aurait pas un souci là ????

Front de Gauche de Pierre Bénite 23/10/2015 19:52

Non Corinne, pas de souci je ne confond pas non cumul des mandat comme le pratiquent Colomb et d'autres au PS, à droite ou chez les verts, avec mandat unique !

Emmanuel Coux 23/10/2015 12:17

Outre le cumul des mandats, il y a la question du Lyon Turin que le PCF soutien (alors qu'il parle de combattre l'austérité ?!? Comment ?!? En faisant passer de l'argent publique dans les poches des actionnaires des multinationales qui construisent le Lyon Turin ?!? ). L'enjeu c'est les 700 millions d'euros d'argent publique venant de la région que le PCF veut donner aux actionnaires.

Front de Gauche de Pierre Bénite 23/10/2015 12:45

C'est un nouvel argument que je n'avais jamais entendu ! On en découvre tous les jours pour tenter de justifier l'injustifiable. Cette ligne a été décidée juste après l'accident du tunnel du Mont Blanc. Elle répondait à l'époque à un besoin urgent de sécurité et au besoin tout aussi urgent de réduire le passage des camions en transit dans la vallée de Chamonix totalement asphyxiée. Il avait donc des causes sociales et écologique fortes! C'est un ouvrage qui est public décidé par les deux états français et italien. Il revient donc à ces 2 états de prendre en charge son financement pour la partie qui leur revient. C'est un investissement d'avenir et très utiles. Il y a bien sur des acteurs économiques qui interviennent pour la réalisation des travaux. On peut regretter qu'ils soient privés certes, mais cela est vrai pour les TER, les métros et autres grands travaux. Il est vrai que l'on pourrait tout nationaliser mais alors pourquoi les députés EELV viennent de voter la privatisation des barrages hydrauliques qui génèrent notre énergie qui va devenir plus chère ? Ah contradiction quand tu nous tient !

catherine Walthert SElosse 23/10/2015 11:05

Bonjour

Je crois qu'il y avait un VRAI problème de cumul de mandat . Qui déplaisait autant à Ensemble !
qu'à EELV (je ne sais pas pour le PG ) Il faut dire les choses. Toutes les choses

Front de Gauche de Pierre Bénite 23/10/2015 11:16

Quel problème? Deux mandats me semble correct. Attention à l'arbre qui cache la forêt. C'est le genre de faux argument mis en avant pour ne pas débattre du fond : oui ou non EELV s'engage -t-il contre l'austérité ? Je viens de prendre connaissance de leurs votes à l'Assemblée Nationale : ils viennent de voter le budget d'austérité de 2016 et la privatisation des barrages hydrauliques ! Il ne suffit pas de se déclarer écolos pour l'être. Comme on dit souvent dans les campagnes : l'habit ne fait pas le moine !

Antoine 23/10/2015 08:51

Le rassemblement à dès le départ écarté les cumulards dans une charte étique. Raison pour laquelle les têtes de listes PC se sont isolées du rassemblement.

Front de Gauche de Pierre Bénite 23/10/2015 09:00

Quelle charte étique? Discutée où et avec qui? Tu repasseras, ce genre d'argument est nul !

Solange 23/10/2015 08:42

JL Mélenchon choisit le Rassemblement Citoyen ( EELV, PG, ND, Ensemble,NGS et des citoyens) , c'est le PC qui a refuser de se plier à la règle de non cumul des mandats.

ZOLLA 23/10/2015 10:00

Au moins, le PCF et les autres composantes du FDG seront comptabilisées pour leurs vraies valeurs et poids électorals!

Front de Gauche de Pierre Bénite 23/10/2015 08:56

Tu ne connais pas bien le film et tu coupes des images, cela conduit à des erreurs politiques graves. Quand on construit l'unité on s'écoute, on cherche à se comprendre et à construire des contenus forts sur ce qui rassemble et en tentant de ne pas focaliser sur ce qui divise ou oppose. C'est ce qu'a refusé EELV en cherchant en permanence à imposer leur conception et contenu en focalisant sur ce qui opposait. EELV a sa conception du cumul des mandats et les communistes ont la leur. Deux mandats pas plus : un national et un local, ou deux locaux. C'est simple et pas vraiment nouveau. Je te signale que des candidats EELV à ces régionales ont un mandat municipal et un régional, cela fait deux! En réalité, ce qui gêne EELV c'est les personnalités fortes que sont André Chassaigne et Cécile Cukierman et qui risquaient de faire de l'ombre à Kolhass, un illustre inconnu ! Qu'une militante du PG soit parvenu à diviser le Front de Gauche c'est grave ! D'elle même elle s'est mise en dehors du rassemblement pour des raisons très politiciennes, donc le Front de Gauche existe en Rhône Alpes mais sans elle. Cela relève de sa responsabilité. Que Mélenchon vienne la soutenir, c'est son problème, mais qu'il ne vienne pas faire la leçon aux communistes qui ont tout fait pour construire l'unité jusqu'au bout, mais ils se sont heurtés à un mur qui va faire le jeu du PS, de la droite et de l'extrême droite !