La Redoute : à Wattrelos, démission massive des élus CFDT après la signature du plan social avec 1178 emplois supprimés !

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Lundi matin les militants CFDT brûlent leur carte syndicale suite à la signature du plan social à la Redoute Wattrelos (59)

Lundi matin les militants CFDT brûlent leur carte syndicale suite à la signature du plan social à la Redoute Wattrelos (59)

La signature par la CFDT du plan social actant la cession de la Redoute à Nathalie Balla et Éric Courteille. Mais elle coûte cher au syndicat CFDT. Ce lundi matin, les trois-quarts des élus syndicaux, 18 sur 24, du site de la Martinoire à Wattrelos ont rendu – brûlé plus exactement – leur carte pour marquer leur opposition à cette signature qui condamne 1178 emplois. Ainsi le renoncement et l'accompagnement aux restructurations capitalistes se paient comptant et cher !

« La fédération CFDT, que nous n’avions jamais vue avant, est venue le 20 mars pour consulter les syndiqués sur la marche à suivre. On a voté majoritairement contre et finalement, ça a été signé quand même », éructe Jean Dejonckere, désormais ex-CFDT.

Une décision globalement bien comprise par les syndiqués. « Ils étaient 150 lors de notre assemblée ce matin et ils nous ont soutenus », assure Nora Miloudi, secrétaire du CE, qui prédit « de nombreuses défections pour la CFDT de La Redoute ».

Le syndicat majoritaire (35 % des voix) pourrait ne plus l’être à l’avenir.  Une décision qui n’inquiète pas outre mesure Pascal Cateau, à la fédération régionale CFDT. « On assume la signature de l’accord », assure-t-il. Quant à savoir s’il craint un effet boule de neige, il botte en touche : « On fera le compte des syndiqués au moment venu.

Les désormais 18 anciens CFDT ne comptent pas rester là. « On ne perd rien du tout au contraire, assure Nora Miloudi, on va rejoindre un autre syndicat pour continuer la lutte ! ».

Ce qui les inquiète le plus, « c’est qu’on n’a pas pu signer le protocole de fin de grève. Du coup, on ne sait pas si nos syndiqués vont être remboursés pour leurs heures de grève. »

Publié dans Luttes sociales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article