Résultats des législatives au Portugal : les peuples européens bougent...

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Résultats des législatives portugaises du 4 octobre 2015

Résultats des législatives portugaises du 4 octobre 2015

La coalition de droite sortante termine en tête les élections législatives portugaises du dimanche 4 octobre, avec 38,6 % des voix. Si les droites portugaises se déclaraent vainqueur du scrutin, c'est pour mieux cacher leur défaite. En effet, avec 104 sièges sur 230 elles ne peuvent former un gouvernement pour poursuivre leur politique d'austérité découlant du mémorandum imposée par les institutions européennes et le FMI!

Nombre d'électeurs l'ont sanctionnée soit en votant soit pour des candidats de gauche soit en s'abstenant. Un nouveau record d'abstentions est à noter pour ces législatives avec 43.1% (plus de 4 électeurs sur 10) le précédent record est dépassé (41.9%).

Le Parti Socialiste que les sondages ont donné en tête pendant longtemps, prend lui aussi une déculotté avec 32.4% et 85 sièges. Le PS portugais paie le prix fort de sa signature du mémorandum et surtout son acceptation de la politique de la droite puisque ses députés ont pratiquement voté tous les textes présentés par la droite et qui ont enfoncé le Portugal dans la spirale du déclin social et économique sans pour autant régler la question de la dette publique !

La gauche radicale est en progression, elle a capté l'électorat de gauche en recherche de position claire sur le refus de l'austérité et pour des alternatives sociales, écomiques et démocratiques. Elle recueille 18.5% et 36 sièges. C'est une force qui va compter et qui est devenue incontournable dans la vie politique portugaise aussi bien dans les luttes sociales qu'au parlement.

Elle se partage en deux partis distincts : Le Bloc de gauche qui a réalisé son meilleur score, obtenant 10,2 % des suffrages et 19 sièges, contre 8 précédemment. Et le Parti communiste, allié aux Verts, qui a recueilli 8,3 % des voix et 17 sièges, doublant pratiquement son nombre de députés.

L’ensemble de la gauche, PS et gauche radicale, dispose donc de la majorité des sièges au Parlement (121 élus). Le Parti Socialiste fera t-il le choix de l'union ce qui nécessitera pour lui de tourner le dos résolument au mémorandum et à la politique d'austérité ou fera t-il le choix d'une alliance avec les droites pour poursuivre la politique d'austérité imposée par les marchés financiers et les institutions européennes ?

Les jours qui viennent vont nous éclairer.

Toujours est-il que derrière Syrisa en Grèce, Podemos en Espagne, l'élection de Corbyn à la tête du Parti travailliste anglais, ces élections portugaises sont un nouveau signe de ce qui pousse dans le bon sens dans toute l'Europe. Les peuples européens bougent, ils sont la clé première pour refonder l'Europe et construire une véritable alternative au capitalisme financiarisé et mondialisé.

Publié dans Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article