Syrie : l'armée syrienne poursuit son avancée...

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

L'avancée des forces syriennes est réelle...

L'avancée des forces syriennes est réelle...

L’armée syrienne a poursuivi son avancée jeudi dans son offensive lancée contre l'Etat Islamique.

Moscou affirme avoir détruit près de 40 % de l’infrastructure de l’Etat islamique depuis que la Russie a commencé ses raides aériens.

Cet engagement dans le conflit inquiète de plus en plus l’Otan. Les soldats syriens se sont ainsi emparé de la majeure partie d’une colline stratégique, Jib Ahmar, dans l’ouest de la Syrie, avec l’aide du Hezbollah.

Au neuvième jour de leurs frappes aériennes en Syrie, les Russes ont continué à intensifier leurs raids en bombardant 27 cibles dans les provinces de Raqa (nord), Homs et Hama (centre), selon l’armée. Une situation qui irrite de plus en plus Washington. Le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, a déploré le fait que Moscou ait « tiré des missiles de croisière d’un navire depuis la mer Caspienne sans avertissement » et que certains de ces missiles se soient « approchés de quelques kilomètres d’un de nos drones ».

Jeudi soir, le porte-parole du ministère russe de la Défense a déclaré que tous les missiles lancés par les navires russes depuis la mer Caspienne (26 au total) avaient atteint leurs objectifs en Syrie. Les Etats-Unis essaient d’exercer des pressions sur la Russie et mènent une guerre psychologique contre elle », explique un responsable du ministère iranien de la Défense, cité par l’agence russe.

Alors que la diplomatie russe affirme que ces frappes aériennes auraient détruit près de 40% de l’infrastructure de l’Etat islamique.

Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a ainsi qualifié d’« escalade inquiétante » l’engagement militaire russe qui fait beaucoup de mal à l'Etat Islamique.

Publié dans Moyen Orient

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

revelli 14/10/2015 08:52

Si l'on avait encore des doutes sur la réelle volonté des USA et de leurs alliés européens de mettre un terme à l'aventure DAECH, leur attitude actuelle ne peut que les lever. Les objectifs de la coalition qui déstabilise depuis trop longtemps le proche et le moyen orient sont clairs : abattre Assad et son régime quitte à laisser s'installer à quelques kilomètres des frontières de l'Europe le plus gros foyer d'Islam radical que le monde est connu. Pire même, il ne fait guère de doute qu'ils sont déjà prêts à pactiser avec lui.