Régionales, Pierre Bénite (Métropole de Lyon) débat de l'emploi avec Raphaël Debu et Christiane Puthod

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Divers photos du débat du 5 novembre
Divers photos du débat du 5 novembre
Divers photos du débat du 5 novembre
Divers photos du débat du 5 novembre
Divers photos du débat du 5 novembre
Divers photos du débat du 5 novembre
Divers photos du débat du 5 novembre
Divers photos du débat du 5 novembre

Divers photos du débat du 5 novembre

Pendant deux heures et demie une cinquantaine de personnes ont débattu de élections régionales et notamment de l'emploi, priorité de la liste "L'Humain d'Abord" conduite par Cécile Cukierman. Plusieurs convictions fortes ont émergées du débat :

1) La situation est extrêmement grave. Elle est le résultat des choix du libéralisme depuis une dizaine d'années. La pression sur les salaires, la recherche d'une productivité accrue avec l'utilisation d'une main d'oeuvre toujours plus précarisée et insécurisée, la montée des coûts du capital liée à la financiarisation de l'économie, la baisse des dépenses publiques et les choix européens sont les moteurs du chômage, des inégalités sociales et d'une paupérisation dont les jeunes sont les premières victimes. Le chômage massif et le turn-over répété dans l'emploi précaire ne sont donc pas des fatalités mais sont de véritables choix imposés de force par le patronat et les gouvernements successifs.

2) Il est possible d'imposer des reculs à ces politiques malfaisantes notamment par l'action syndicale, citoyenne et politique qui porte des projets alternatifs créateurs d'emplois, de formations et d'investissements utiles. Cela nécessite de mener bataille à tous les niveaux contre une utilisation privée de l'argent et pour une autre utilisation de l'argent mis au service du développement humain tant les besoins sociaux restent insatisfaits.

3) La région peut et jouer un rôle dynamique en soutenant les luttes pour la défense de l'emploi, du potentiel industriel et les servies publics en réorientant l'utilisation des fonds publics et en mettant en place des propositions l'installation d'un fonds régional pour l'emploi et la formation articuler à la sécurisation de l'emploi et de la formation. Un tel fonds permettrait de créer dans la région Auvergne-Rhône Alpes 250 000 emplois. Elle permettrait aux banques de jouer pleinement leur rôle au service du financement de l'activité économique contre l'utilisation des sommes énormes qu'elles gèrent pour la spéculation.

4) Plus que jamais il y a besoin d'un travail entre le mouvement syndical et le politique pour dégager des analyses pertinentes partagées sur les situations des entreprises et des servivces, et pour émerger des propositions alternatives à faire vivre dans les luttes sociales. En ce sens la présence nombreuse de candidats et candidates syndicalistes sur les listes aux régionales est un signe fort pour faire bouger les choses et accélérer les constructions nécessaires à la construction du rapport des forces.

5) La discussion a montré le besoin urgent d'un changement de cap de la politique économique et sociale tant au plan national que régional et le besoin d'une autre répartition des richesses créées dans les entreprises aujourd'hui captées par la finance et les actionnaires.

Des participants des entreprises ont témoigné, Guy Pereyron sur l'enjeu de la rénovation énergétique, Roger Tarrago pour Arkema et les pôles de compétitivité, Abdel Ysousfi pour JTEKT Irigny sur l'emploi précaire et le management patronal, Jerôme Guillemin pour Kem-One ou encore le représentant de Centro-mottors ou Jean Claude Vaslet sur les enjeux de santé en lien avec la loi Touraine.

Plusieurs candidats sont également intervenus notamment Maud Mlillier candidate sur la liste Métropole et habitante de Pierre Bénite, Bertrand Mantelet d'Oullins ainsi que plusieurs citoyens.

Jean Chambon a présenté l'introduction sous forme de Power Point,

Christiane Puthod a valorisé l'action des élus(es) régionaux et montré leur utilité en faisant avancer au sein de l'institution des propositions concrètes comme le fonds régional d'action d'urgence ou la commission de contrôle de l'utilisation des fonds publics qui ont besoin d'être renforcés,

Jean Marc Durand est intervenu et développé la pertinence d'un fonds régional pour l'emploi et la formation,

Rhaphaël Debu a conclu le débat en appelant à voter dès le 1er tour le 6 décembre pour la liste conduite par Cécile Cukierman, il a souligné qu'un tel débat permettait de mesurer comment la démarche de l'Humain d'abord était rassembleuse et solidaire.

Les discussions se sont poursuivies autour d'un verre fraternel ou une dizaine de signatures furent recueillir pour le comité de soutien à la liste "la gauche sociale et républicaine".

Publié dans Régionales 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article