Jean-Jacques Chandelier interpelle Valls sur le plan emploi annoncé par Hollande

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Jean-Jacques Candelier, député communiste

Jean-Jacques Candelier, député communiste

Monsieur le président, mes chers collègues,

Ma question s’adresse à M. le Premier ministre.

Le Président de la République a annoncé hier une série de mesures qui s’intègrent dans un plan d’urgence pour l’emploi. La plupart de ces mesures ne font preuve d’aucune originalité et s’apparentent plus au renforcement des dispositifs existants – dispositifs qui n’ont toujours pas démontré leur efficacité en matière de lutte contre le chômage, mais qui représentent un coût total de 2 milliards d’euros pour 2016.

Ainsi, le Gouvernement pérennise le CICE – crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi –, mis en place en 2013, en échange duquel le MEDEF avait promis la création d’un million d’emplois.

Pourtant, à ce jour, malgré les 40 milliards d’euros offerts aux entreprises, le chômage ne cesse d’augmenter, tout comme les dividendes du CAC40.

Alors que la première préoccupation des Français reste l’emploi, le plan propose de faciliter les licenciements. Qui peut croire à une telle contradiction ?

Ce que les Français attendent du Gouvernement, c’est une sécurisation de leur emploi et non une sécurisation des licenciements !

Ces vieilles recettes utilisées depuis vingt ans ne seront pas plus efficaces demain qu’elles ne l’ont été hier. Il faut désormais faire preuve d’audace et d’imagination pour relancer l’emploi et réduire les inégalités sociales qui gangrènent notre pays.

Trois propositions méritent d’être mises sur la table :

- relancer le débat sur le partage du temps de travail,

- mettre en œuvre une véritable sécurité sociale professionnelle,

- oeuvrer à une meilleure répartition des richesses.

Dans ce cadre, la première des mesures à adopter aurait été de revaloriser le SMIC, ce que vous refusez de faire.

Le Gouvernement est-il prêt à examiner ces propositions qui dessinent une politique ambitieuse et novatrice?