Renault, Martinez met les billes au centre !

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

L'affaire des perquisitions effectuées chez Renault par la Direction de la répression des fraudes fait du bruit dans le landerneau syndical. C'est en effet un tract de la CGT qui est à l'origine de l'explosion médiatique de l'affaire.

Dans ce tract publié jeudi, la CGT du centre technique de Lardy (Essonne) « s'est d'abord exprimée sur le besoin des salariés de bien faire leur travail », a expliqué M. Martinez, tout en rappelant qu'il a travaillé dans cet établissement. Et, dans ce tract, « il y avait un entrefilet pour expliquer » les perquisitions par la répression des fraudes : « Dans l'entreprise, il y a eu de l'émotion de voir des policiers arriver », a-t-il justifié.

Les perquisitions menées dans plusieurs sites Renault par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a provoqué un affolement à la Bourse de Paris, où l'action Renault a terminé la séance en chute de 10,28 %.

Publié dans syndicats

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article