Ham : les habitants aux côtés des salariés contre la délocalisation de l'usine Sapag

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

La situation est difficilement acceptable pour les salariés de l'usine Sapag, située à Ham, dans la Somme. 33 personnes pourraient perdre leur emploi alors que la société est bénéficiaire.

A Ham, les salariés sont écœurés et en appellent aux pouvoirs publics. Le groupe Pentair, qui gère l'entreprise de robinetterie, située dans la Somme, a annoncé la fermeture de l'usine, pourtant rentable. Un coup de massue pour les 133 salariés en raison des bénéfices affichés et d'un carnet de commande également plein.

Une entreprise rentable

"On n'est ni plus ni moins que des objets qu'on prend et qu'on jette à la poubelle", se désole Patrick D'Haene, un salarié. L'usine travaille pour les plus grands, notamment les vannes de marque Sapag, qui équipe les réseaux d'eau potable de New York et Hong Kong mais aussi les sous-marins de l'armée américaine.

C'est une entreprise rentable : en 2015, elle a réalisé 4 millions de bénéfices et son cahier de commandes pour 2016 est déjà plein.

Le groupe américain anticiperait une baisse des commandes avec l'effondrement du cours du pétrole. Les salariés sont prêts à se battre, ils étaient un millier vendredi dans la rue, soutenus par les autres habitants.

Publié dans Luttes sociales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article