La vente des sous-marins militaires à l'Australie, ce qu'en pense la CGT...

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Déclaration CGT des Travailleurs de l'Etat

La vente des sous-marins militaires à l'Australie, ce qu'en pense la CGT...

En plus des chiffres faux du chômage, les socialistes au pouvoir claironnent en mobilisant les médias libéraux que la France vient de gagner le contrat du siècle avec l'acceptation par l'Australie de choisir l'offre française de la DCNS pour fabriquer 12 sous-marins de type Barracuda.

En fait sur les 34 milliards annoncés, il n'y en aura que 8 milliards de retour pour la France ce qui relativise les exclamations exagérées des responsables politiques socialistes.

A les entendre des milliers d'emplois seraient nécessaires au chantier de construction de Cherbourg. Mais que nénnie ! Sur les 12 sous-marins, un seul serait construit en France et les 11 autres en Australie comme elle l'a exigé. La crédibilité de cette annonce passe par l'arrêt immédiat du plan social actuel et des transferts d'activité entre sites. Cela relative l'exubérence du gouvernement et des médias libéraux.

En résumé il se peut que cette commande annoncée avec effervescence comme un record, risque au final de n'être qu'une opération médiatique. Comme d'habitude, l'opération risque d'être avant tout financière, et ce au détriment de la dimension industrielle.

Ennfin nous ne pouvons pas nous réjouir que l'activité de notre pays dépende avant tout du surarmement militaire de la planète alors qu'il y a tant de besoins civils non satisfaits. En effet les armes ne sont pas des marchandises comme les autres. Il y a quelque chose de dérangeant, à se réjouir quant à la vente d'armes destinées à tuer des êtres humains.

Aujourd'hui l'Australie, mais hier il y a eu l'Egypte et surtout l'Arabie Saoudite. C'est écoeurant de voir la France faire du fric avec des marchandises qui servent avant tout à faire la guerre !

Publié dans Politique nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article