Emmanuel Macron accueilli par un jet d’œufs lors d’une visite dans la Seine-Saint-Denis

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Emmanuel Macron accueilli par un jet d’œufs lors d’une visite dans la Seine-Saint-Denis

Macron est très impopulaire, c'est le constat que l'on peut faire après plusieurs de ses déplacements de campagne électorale qui se sont très mal passés avec les salariés, en particulier ceux qui luttent pour le retrait de la Loi Travail. Il est vrai que ceux la il les méprise !

Il va à Lunel, il est reçu par des salariés mobilisés, il perd son sang froid et insulte un travailleur en tee shirt. La scène a fait le tour des réseaux sociaux ainsi que l'excellente intervention de la copine de la CGT qui l'a reçu !

Il va à Arkema Pierre Bénite (69) accompagné de Collomb maire socialiste de Lyon, il prend 5 000 manifestants dans la figure au point qu'il préférat aller voir les patrons dans l'après-midi en petit comité douillet plutôt que de venir s'expliquer avec les travailleurs. Chez Macron on aime le pognon mais pas les gnons!

Il va ce lundi matin à Montreuil, et il prend une rafale d'oeufs sur le costard. Macron se rendait dans la ville pour dévoiler un timbre célébrant le 80e anniversaire du Front populaire. Un comble ! Plusieurs dizaines de manifestants avaient déployé une banderole et scandaient "Retrait, retrait de la loi travail". Macron a dû être escorté par des policiers à l’intérieur de la Poste, où il s’est nettoyé le costard. Tout propre, Macron en accusant les manifestants "d'agitateurs professionnels" fit encore une fois le coup de la provocation !

Où va t-il demain? On pourrait l'entarter comme cela arrive souvent à un autre illustre personnage, BHL.

Chose sérieuse, la veille Patrick Bessac avait déclaré « avoir décidé de ne pas accueillir M. Macron », un acte « symbolique », afin de « faire entendre la déception, le mécontentement, l’indignation et la colère que génère, auprès des Montreuillois et hors les limites de notre commune, la politique actuelle du gouvernement ». « Sous la tutelle d’Emmanuel Macron, l’économie est devenue la science de l’accaparement quand elle devrait être celle du partage », ajoutait l’élu.

Publié dans Politique nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article