Macron fout le bordel à Egletons

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Macron fout le bordel à Egletons
Macron fout le bordel à Egletons

Les salariés de GM&S voulaient rencontrer Emmanuel Macron, celui-ci a refusé et leur a envoyé les gendarmes mobiles. Alors que la manifestation des salariés en lutte depuis plusieurs mois pour leur emploi, approchait des lieux de la visite du chef de l'État, les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène. 

Ils avaient rendez-vous devant la mairie d'Égletons en Corrèze cet après-midi du 4 octobre 2017. Les salariés de GM&S voulaient rencontrer Emmanuel Macron qui visitait l'école d'Application aux Métiers des Travaux Publics (EATP)., histoire de donner du concret utile à l'opération médiatique de l'Elysée.

Alors que le cortège approchait du site, ce sont les gendarmes mobiles en nombre qui attendaient les manifestants parmi lesquels des salariés du site de La Souterraine mais également des élus creusois qui les soutiennent depuis plusieurs mois.

Les forces de l'ordre ont fait usage de la violence et de gaz lacrymogène pour disperser la foule. Bilan : un blessé au genou parmi les GM&S.

La préfecture de la Creuse a confirmé que le chef de l'État refusait de rencontrer des manifestants, rappelant que les GM&S avaient éré reçus par le président à Bellac le 9 juin 2017 et qu'ils avaient été reçus à plusieurs reprises à Bercy ou à l'Elysée.

Les GM&S, dont l'usine de La Souterraine a été reprise par le groupe GMD, réclament notamment des garanties d'accompagnement aux 156 licenciés qui sont sur le carreau. On apprenait le soir par les médias que le chef de l'état avait insulté les salariés de GM&S en les accusant de foutre le bordel plutôt que de rechercher un emploi.

On s'en souviendra ! Les GM&S seront présents à a manifestation nationale des métallos le 13 octobre à Paris, ils se feront encore entendre ! N'en déplaise à Macron ! 

Publié dans Luttes sociales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article