Santé : Hôpital de Lyon La Croix-Rousse, colère face à la restructuration des HCL

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Santé : Hôpital de Lyon La Croix-Rousse, colère face à la restructuration des HCL
Santé : Hôpital de Lyon La Croix-Rousse, colère face à la restructuration des HCL

La mission IGAS sur la transplantation hépatique aux Hospices Civils de Lyon  a rendu son rapport, public depuis le 20 octobre 2017.  (http://www.igas.gouv.fr/IMG/pdf/version_publique_HCL.pdf )

La gouvernance centrale des Hospices Civils de Lyon en a fait une interprétation partisane, totalement à charge comme depuis 20 ans, contre l’hôpital de la Croix Rousse, et a décidé de transférer dans quelques mois la transplantation hépatique adulte sur le site de l’hôpital E Herriot.

Cette décision brutale, rigide, unilatérale, dans un calendrier irréalisable, va totalement déstabiliser toute une filière de soin, régionale, pour les patients défaillants hépatiques. Cette filière a mis 10 ans à être construite.

Les expertises nombreuses médicales et para-médicales ayant permis la constitution d’une équipe solide multi-disciplinaire très engagée sont gommées d’un seul coup. C’est l’épine dorsale du GHN autour des patients défaillants hépatiques qui est brisée. Nous ressentons une sensation d’injustice, car ne pensons pas avoir démérité dans nos engagements professionnels autour de la greffe.

Cette décision va rompre totalement les équilibres entre les trois pôles des HCL, va déstabiliser pour plusieurs années la transplantation hépatique adulte, et compromet gravement l’avenir du GHN.

Aucune réflexion sur les conséquences de cette décision n’est menée, comme si c’était la décision qui importait et pas ses conséquences. Pourtant, la réponse initiale d’avril 2017 des Hospices Civils de Lyon à ce rapport souligne bien qu’en l’état HEH ne peut pas « absorber » l’activité assurée par le GHN, "de surcroit pendant les modifications majeures de son organisation d’ici fin 2019".

Les soignants signataires de ce courrier s’insurgent contre le mépris institutionnel qui fait que patients et soignants, médecins et paramédicaux, sont traités comme des pions, au gré de décisions prises en urgence sans réflexion sur leurs conséquences : la négation de l’expertise acquise depuis 30 ans, le déséquilibre installé une fois de plus entre les sites HCL, l’effondrement de la prise en charge globale multi-disciplinaire ayant permis la constitution d’une filière régionale, le dépeçage partiel du GHN sans projet alternatif, et les conséquences humaines inéluctables.

Les communistes se prononcent contre une telle restructuration qui s'incrit plus largement dans celle conduite par les HCL qui visent à réduire l'emploi et les moyens dont ont besoin les hôpitaux publics dans le cadre des lois Bachelot -Touraine - Buzin qui sont toutes animées par la même logique transformant la santé en marchandise et en la livrant aux grands groupes privés..

Nous disons ça suffit ! Il est urgent de changer de politique pour répondre aux besoins de santé immenses des populations en créant des emplois par milliers et en visant à favoriser l'accès aux soins du plus grand nombre avec leur remboursement à 100% sécu !

Nous appelons à signer massivement la pétition lancéé (voir SOS Pôle Nord2) qui a déjà recueilli plus de 6000 signataires. Nous soutenons toutes les initiatives de luttes visant à s'opposer à ces restructurations hospitalières à l'hôpital de la Croix Rousse, à Henry Gabrielle à Saint Genis Laval ou à l'hôpital de Lyon Sud à Pierre Bénite.

Publié dans Luttes sociales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article