SNCF déclaration de Thomas Portes responsable du collectif des cheminots communistes

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

SNCF déclaration de Thomas Portes responsable du collectif des cheminots communistes

Réforme de la SNCF : les ordonnances comme outil au service de la casse du service public ferroviaire.

Depuis plusieurs jours les éléments de langages du gouvernement laissent penser que celui-ci pourrait recourir aux ordonnances pour réformer la SNCF.

Après avoir confisqué le débat au sujet du service public ferroviaire lors des assises de la mobilité, le gouvernement entend à nouveau passer en force au mépris de la démocratie sociale et parlementaire.

Le service public ferroviaire, patrimoine de la nation, au cœur d’enjeux essentiels comme la transition écologique, l’aménagement du territoire et le développement industriel mérite mieux qu’un passage en force législatif.

À l’heure où le contenu du rapport remet en cause l’avenir du ferroviaire public des femmes et des hommes qui y travaillent, un grand débat national est nécessaire.

Alors que des milliers de kilomètres sont voués à disparaître, que des centaines de gares ne seront plus desservies, que les tarifs sont promis à une hausse sans précédent, que le contrat social des cheminots s’apprête à être déchiré, le gouvernement se doit d’écouter les propositions des organisations syndicales et des élus locaux.

Le Parti communiste français réaffirme son soutien aux organisations syndicales, aux associations d’usagers qui luttent pour défendre et développer un service public ferroviaire ambitieux.

Le PCF sera présent le 22 mars aux côtés des cheminots, et appelle à participer largement à cette manifestation.

Thomas Portes.

Responsable national PCF en charge du collectif des cheminots communistes .

Publié dans PCF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article