Le succès du 19 avril en appelle d'autres...

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Le succès du 19 avril en appelle d'autres...

Dans 190 villes et villages et à l’appel, le plus souvent, de la seule CGT, plus de 300 000 salariès se sont mobilisés avec des appels à la grève s’ajoutant à celle des cheminots, toujours aussi fortement mobilisés.

Les manifestations et rassemblements étaient fournis et déterminés malgré la période de congés, ils étaient 65 000 à Marseille, 10 000 à Lyon, 50 000 à Paris.

Les salariés du privé et du public, les cheminots, les électriciens et gaziers, les usagers des services publics, les retraités, les jeunes lycéens et étudiants se sont rassemblés autour du refus de la société que Macron et son gouvernement tentent d'imposer de force au pays et pour leurs revendications comme l’emploi, les salaires, les garanties collectives et statuts, le développement des services publics, la suppression de la CSG, l’accès à l’université ou les libertés.

La sérénité, le calme et la détermination caractérisent ce succès de l'action convergente et unitaire des salariés et retraités du pays créant les conditions de sa poursuite avec une amplification des luttes dans les entreprises et les professions.

Les manifestants ont refusé de répondre aux provocations violentes. La violence qui est devenue la seule réponse gouvernementale aux exigences légitimes des populations comme en témoignent la situation à Notre-Dame-des-Landes, l'évacuation de certaines universités.

Macron et son gouvernement seraient bien inspirés d'écouter et d'entendre les exigences et mécontentements qui s'enracinent et s'élargissent sur de multiples sujets dans toute la société et notamment celle d'une autre répartition des richesses avec le revalorisation de l'ensemble des salaires, de multiples créations d'emplois dans les services publics et notamment dans les hôpitaux et dans les EHPAD.

Les cheminots restent déterminés, les électriciens et gaziers les rejoignent, les salariés de la RATP s'engagent dans l'action.. Les fonctionnaires unis se mobilisent pour le 22 mai et ses suites. Les retraités, unis eux aussi, continuent à se mobiliser.

ADP, Air France, les transporteurs routiers, les chômeurs et précaires, les salariés des EHPAD et des Urgences, de la collecte des déchets, s’organisent sous formes différentes pour faire avancer leurs légitimes revendications… et ils ne sont pas seuls.

Le PCF soutient tous ces mouvements. Il travaille au rassemblement le plus large, au plus près du terrain, pour que, partout, s’ouvrent des négociations et et que soient entendues les propositions de développement et de financement mises en débat par le PCF.

Le chef de l'Etat et son gouvernement doivent entendre l'exigence sociale actuelle et prendre la mesure de l'opposition grandissante à sa politique qui donne aux plus riches contre le plus grand nombre alors que les moyens existent pour faire autrement.

Ne lâchons rien ! Faisons tous-ensemble du 1er-Mai, une puissante journée de lutte unitaire et engageons dès maintenant ses suites, pour gagner.

Nouveau rendez-vous le 1er mai, 10h place Jean Macé en direction de Bellecour. (Prise de paroles, Barbecue festif et concert !!!)

Publié dans Luttes sociales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article