Lutte pour les salaires chez BIOMNIS-Chimie

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Lutte pour les salaires chez BIOMNIS-Chimie

Mouvement de grève chez Biomnis Eurofins à Lyon mais aussi à Ivry-sur-Seine.

Les organisations CFDT et CGT faisaient état de 110 grévistes, sur près de 600 salariés que comptent les deux sites.

En cause, un désaccord dans le cadre des négociations annuelles obligatoires (NAO). « La direction proposes 0,4 % d’augmentation collective et 0,4 % d’augmentation individuelle. Or, ce que nous souhaitons c’est une augmentation collective d’au minimum 1 %, c’est-à-dire au moins calquée sur le coût de la vie », souligne Rachel N’Guyen.

La déléguée CGT rappelle l’absence d’intéressement pour les salariés lyonnais cette année – contre environ 1 000 € l’an passé – non compensée par une prime de 200 € brut pour un équivalent temps plein.

Les représentants syndicaux insistent sur le caractère collectif de l’augmentation qu’ils défendent du fait de « l’implication de tous ». « Nos conditions de travail se dégradent. Le rythme de travail est conséquent, la cadence importante. Les gens sont fatigués », souligne Isabelle Rebeyrat, déléguée CFDT.

Les OS mettent en perspective « le chiffre d’affaires frôlant les 3 milliards d’euros pour le président du groupe Eurofins, Gilles Martin ».

Rappelons que Biomnis est l’un des grands acteurs du domaine des examens de biologie médicale spécialisée. Les OS s’inquiètent en outre d’« une découpe avec les départs annoncés de la partie empreintes génétiques et des laboratoires d’anatomie et cytologie pathologiques ».

Sources Journal CGT Chimie

Publié dans Luttes sociales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article