SNCF info luttes après ces 2 premières journées de grève

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

Journal 4 pages pour les usagers de la SNCF

Manifestation unitaire au soir du 1er jour de grève des cheminots

Manifestation unitaire au soir du 1er jour de grève des cheminots

Les cheminots ont décidé de la reconduction de leur mouvement

  • 16 Assemblées Générales ont réuni 976 cheminots soit plus que lors de la première journée des conflits de 2014 et 2016.
  • 13 AG sur 16 ont reconduits le mouvement pour la prochaine séquence des dimanche 08 et lundi 09 avril 2018 et toutes ont validé la stratégie des 48h.
  • Plus de 90 % des DII ont été posées sur le préavis unitaire.

Quels que soient les métiers et les collèges, la mobilisation est massive malgré les pressions et les mensonges véhiculés par une direction aux abois et un gouvernement très fébrile qui fait le choix de bloquer la situation sans mesurer toutes les conséquences de son attitude irresponsable. C'est là que l'on mesure l'inexpérience, la méconnaissance des régles sociales dans notre pays et l'inhumanité du chef de l'Etat et de son gouvernement.

Tous ces éléments valident la stratégie proposée par la CGT des séquences de 48 h de grève tous les 5 jours.

Préavis unitaire du samedi 07 avril 2018 à 20h au mardi 10 avril 2018 à 7h55

Chaque séquence de grève sera couverte par un nouveau préavis. De ce fait, les cheminots soumis aux DII doivent dès à présent poser leurs déclarations d’intentions pour la prochaine séquence.

Il est important d’ancrer le mouvement dans la durée et à un haut niveau de mobilisation : conserver un rapport de force élevé sur chaque cycle de grève, c’est la condition de la gagne.

Cet l'après midi du 3 avril, 1200 personnes dont 1000 cheminots actifs et retraités ont participé à la manifestation à l’appel de l’intersyndicale des cheminots CGT/ SUD /UNSA / CFDT, de la gare de Lyon Perrache au Conseil Régional AURA.

D’autres salariés des Services Publics, associations d’usagers, étudiants, salariés et partis politiques ont convergé vers l’hôtel de Région où différentes prises de paroles ont permis de démontrer que le progrès et la modernité passent par plus de service public, plus de démocratie et plus d’emplois à statuts.

Publié dans Luttes sociales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article