1er mai : « Casseurs » et stratégie : Nous ne sommes pas dupes !

Publié le par Front de Gauche de Pierre Bénite

1er mai : « Casseurs » et stratégie : Nous ne sommes pas dupes !

Déclaration de la CGT Ile de France

Les pouvoirs publics ont, de toute évidence, utilisé quelques centaines de black blocs (500) pour tenter de nous voler notre 1er Mai, sous l’oeil complice et passif des forces de l’ordre.

Les exigences en termes de services publics, de justice sociale, de salaires, d’emplois, de Paix et de solidarité internationale…. Portées par quelque 55 000 manifestants à Paris ne peuvent passer derrière la casse et le saccage d’un Mac Do et de magasins.

Utilisant ce prétexte, les forces de l’ordre ont bloqué plusieurs milliers de manifestants sur le pont d’Austerlitz pendant plus de 45 minutes entre un cordon de CRS et les black blocs « casseurs ». Ils ont mis délibérément en danger des femmes, des enfants, des retraités, des
pacifiques citoyens usants de leur droit à manifester.

Les agissements de ces « casseurs » ne peuvent, comme en 2016, être le prétexte pour remettre en cause ce droit constitutionnel.

Ce serait, au pays des droits de l’Homme, une atteinte intolérable à la liberté et à la démocratie.

Nous saluons le dévouement et le courage de nos camarades chargés d‘encadrer le cortège.
Ils ont permis au cortège, malgré la volonté évidente des autorités de perturber et de brouiller les messages revendicatifs portés par les manifestants, d’atteindre l’arrivée Place d’Italie.

Paris le 2 mai 2018

Déclaration de la Fédération de Paris du PCF

Déclaration de la Fédération de Paris du PCF

Publié dans syndicats

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article