Fabien Roussel confirme que le PCF ne s'effacera pas aux élections européennes

Publié le par Front de Gauche Pierre Bénite

Ian Brossat tête d'une liste de large rassemblement aux européennes

Ian Brossat tête d'une liste de large rassemblement aux européennes

Le nouveau secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, préfère plusieurs listes à gauche qui représentent «toutes les sensibilités» aux européennes plutôt qu'une liste commune qui «gomme toutes les différences»

C'est une position politique en conformité avec les choix clairs que viennent de faire les communistes lors de leur congrès extraordinaire tenu il y a quelques semaines.

Olivier Faure, le secrétaire du PS, a annoncé son ambition de mener le «rassemblement» de la grande maison de la gauche, «fragmentée comme jamais». Mais bien avant, Mélenchon avait fermé les portes en élisant sa liste aux européennes lors de la convention des insoumis tenue à Bordeaux avec l'ambition de rassembler les forces de gauche qui voulaient bien accepter la domination des insoumis. La social démocratie ne meurt jamais ...quand elle est sortie par la porte, elle tente toujours de rentrer par la fenêtre. L'obstacle est  donc de taille !

Dans ces conditions, il était difficile aux communistes de laisser la porte ouverte. Devant la presse lundi, le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, a expliqué qu'il n'était pas forcément favorable à une liste commune. «On a déjà essayé plein de fois, ça n'a pas marché», rappelle-t-il. «Une liste unique gomme la diversité des propositions, des sensibilités qui peuvent exister à gauche. Ne vaut-il pas mieux conserver cette diversité?», s'interroge-t-il.

Le secrétaire national communiste n'est pas inquiet. Selon lui, la gauche dispersée au moment de l'élection se retrouvera plus tard, au Parlement européen. «Il peut y avoir des listes différentes et, pour certains, on arrivera à se retrouver dans le même groupe. Même si on est dispersé, il peut y avoir des surprises. Avec 5% des voix une liste obtient au moins deux ou trois élus. On additionnera à la fin pour voir combien ça fait», affirme Fabien Roussel.

À ses côtés Ian Brossat, le porte-parole du parti et tête de liste aux européennes, poursuit dans le même sens. Il estime notamment qu'il «faut passer moins de temps à discuter avec les forces politiques et en prendre davantage pour parler des idées et convaincre tous ceux qui s'abstiennent».

Le PCF souhaite donc aborder les questions sur le fond, sur le contenu avec ses propositions, sur les colères des «gilets jaunes», des salariés, des retraités, des chômeurs qui vont continuer de monter...

Pourtant les discussions avec les autres forces de gauche occupent aussi bien les esprits. Notamment avec Benoît Hamon de Génération-s. Un accord est-il possible entre les deux formations ? Fabien Roussel pose publiquement ses conditions. «Nous discutons, mais la question au final est de savoir si son mouvement acceptera de se ranger derrière notre tête de liste, Ian Brossat?». Pas d'autre alternative possible selon lui.

Fabien Roussel doit aussi dialoguer avec Jean-Luc Mélenchon qui voudrait occuper une central à gauche sans avoir pourtant les moyens d'y parvenir. «Avec Mélenchon, nous n'avons pas la même manière de faire, mais on tape sur le même clou», avance Fabien Roussel qui ne cache pas les différences «Jean-Luc Mélenchon est plus dans une logique de combat avec le peuple contre les élites. Il ne s'attaque pas forcément au système, comme nous le souhaitons. Nous, nous croyons aux valeurs de la gauche, à la justice sociale, à la répartition des richesses...»

«Tout le monde nous pose la question du rassemblement derrière lui. Mais c'est à lui qu'il faut poser la question! C'est lui qui a fait le choix de créer une force politique supplémentaire à gauche. Le PCF a un ancrage territorial depuis très longtemps et a une efficacité sur le terrain pour améliorer la vie des gens», souligne Cécile Cukierman, sénatrice de la Loire et porte-parole du PCF.
 

Publié dans Elections, Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article